1958-2020, la République de Guinée a fêté ses 62 ans ce vendredi 2 octobre 2020. Des jeunes membres de plusieurs structures de la société civile guinéenne ont marqué l’évènement. La structure appelée « La plateforme la Voix Du Peuple » a animé une caravane du rond-point Hamdallaye au rond-point Belle vue.

Dès 7h du matin, des jeunes ont envahi le rond-point Hamdallaye point de départ. Ces jeunes gens arborant le tricolore National ont démontré leur joie dans les rues de la capitale.

Accompagnés de la fanfare, d’une sono, les caravaniers ont chanté et dansé. Le coordinateur de cette initiative se réjouit de la mobilisation

« Le projet est parti de quoi ? Il y a 4 ans quand nous avons commencé, le gouvernement a entrepris la belle initiative de faire les célébrations des fêtes tournantes. C’est idéal parce qu’il y avait un embryon de développement dans les régions, mais Conakry ne ressentait plus la fête. Donc, nous nous sommes dits que la jeunesse ne doit pas rester à la maison ce jour devant la télé, il faut créer un concept, initier une activité financée par les jeunes eux-mêmes. On a mis un modèle participatif en place, on a imprimé nos t-shirts, nos supports de communication que les gens achètent et ce sont vraiment les fonds principaux pour nos activités. Tout ce que nous gagnons, nous réinvestissons dans ça, pour faire venir la fanfare, la communication, pour habiller les gens. L’idéal derrière c’est vraiment mobiliser la jeunesse à un endroit et communier ensemble » a souligné le coordinateur du mouvement voix du peuple.

Mamadama Camara chargée à l’organisation, évoque la particularité de cette organisation

« Cette année est particulière parce que cette année est une année de pandémie. On a mis les bouchés doubles, d’habitude, nous mobilisons plus que ça. L’autre particularité, c’est le concept qui grandit à travers le monde entier. A l’intérieur du pays, nous avons des représentants alors cette année il n’y a que Conakry et la Turquie qui se lèvent. » A-t-elle entonné.

Malgré les dispositifs mis en place par les organisateurs les gestes barrières sont presque inexistants a-t-on remarqué pendant la prestation des artistiques présents.

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.info