A 20 heures, une adresse à la Nation du président guinéen Alpha Condé relative à l’Etat d’urgence sanitaire est attendue. Va-t-il assouplir les mesures d’urgences ? Va-t-il les renforcer. On le saura à cette occasion. En attendant,  des citoyens  de Conakry ont exprimé leur attente sur cette adresse à la Nation.

Assis devant son commerce au marché Kaporo, Abdourahamane Baldé s’est exprimé.

« On a beau respecté ces mesures barrières. Le constat est que la maladie existe toujours. Donc, que chacun respecte ces mesures. Mais aussi, il faut que le chef de l’État lève l’État d’urgence car les gens sont fatigués avec ce confinement. Toutes les activités sont au ralenti. Vraiment, le chef de l’État devrait penser à ça » a-t-il souhaité

Avis contraire de Salifou Camara étudiant qui se dit favorable à une éventuelle reconduction de l’état d’urgence vu l’ampleur que prennent cette pandémie et le relâchement par les citoyens des gestes barrières.

« À mon avis, l’Etat d’urgence doit continuer car nous voyons ce qui se passe dans les autres pays. La maladie continue sa propagation en Guinée. Les gens ne respectent plus les gestes barrières. Et c’est grave. Même l’ouverture des classes, il y a certains qui n’apprécient pas la démarche. Tout simplement à cause des risques de contamination. Je lance un appel surtout aux autorités, qu’elles sévissent contre ceux qui abandonnent les ports des bavettes » dit-il.

Sow Ibrahima chauffeur de long voyage dit avoir ras le bol du confinement. Il exige  un de-confinement total.

« Avant, je faisais plus de 4 voyages par mois. Mais, depuis que ce confinement a commencé, même deux voyages, c’est difficilement que j’arrive à le faire. Et puis, avec ça, tu laisses presque toute ta recette au niveau des barrages qui ont augmenté. Vraiment, c’est nous les pauvres qui souffrons davantage. Franchement, moi j’en ai marre de ça. »  lance-t-il

                Par Mariama Barry Pour couleurguinee.info