« Effectivement c’est un cas très malheureux. Je n’ai pas encore le rapport écrit, mais les comptes rendu verbaux qui me sont parvenus de mes services et collaborateurs immédiats qui étaient sur le terrain, je peux quand même me permettre de vous donner certains explications » déclaration ce lundi de El Hadj Madifing Diané gouverneur de la ville de Labé. Il parlait de la détonation de la grenade aux environs du camp militaire de la ville du même nom le dimanche 07 juin dernier. Un drame qui a coûté la vie à 4 enfants. Ces derniers auraient ramassé une grenade aux alentours du camp et ne connaissant pas la dangerosité de l’engin s’amusèrent avec. M. Madifing  Diané  tente de donner des explications à ce sujet.

« D’abord, le constat du lieu atteste fondamentalement que ces engins explosifs ont été déposés par des personnes mal intentionnées. Soit, ce sont des bandits, soit ce sont des militaires retraités qui ont refusé de rendre les trousseaux qui leur ont été donnés quand il était en plein exercice. Parce que le périmètre des lieux ne fait même pas 3m2 et entouré entièrement de bâtiments habitables. Et la qualité des victimes le plus âgé qui n’a que 16 ans atteste fondamentalement que ces trousseaux qui contenaient ces grenades sont biens sorties d’une des cases par un des enfants en attendant que j’ai le rapport écrit.  C’est qui est de nature à ne pas être un fait hasardeux ou un fait d’oubli » estime-t-il.

Madifing Diané dit ne pas tarder à être en contact avec le directeur de l’hôpital régional pour s’enquérir des nouvelles de ces gosses.

« Donc, je me suis immédiatement mis en rapport avec lui pour voir l’évolution des choses qui au 1er me disait qu’il y avait 3 victimes immédiatement sur le terrain. Et que deux personnes étaient arrivées une gamine et un jeune garçon. Après il m’a rappelé pour me dire que le garçon aussi aurait rendu l’âme ce qui fait au total 4 victimes. Quand à la fillette, il m’a donné toute l’assurance que son pronostic vital est hors de danger » explique-t-il.

Ce 1er responsable de la ville de Labé annonce qu’une une enquête est déjà est ouverte.

« Elle est ouverte sur toute la ligne parce que nous sommes dans une zone d’agitation. Je ne saurais pas retenir cette enquête parce que je vais l’orienter dans toutes les directions à la fois dans le cadre du banditisme, du terrorisme et à la fois dans le cadre de discipliner les militaires qui partent à la retraite, qui refusent de donner leur trousseaux » indique-t-il

Ce gouverneur soutient qu’en attendant l’aboutissement des enquêtes engagées, la fillette rescapée  est considérée comme première piste de solutions sur laquelle ils misent pour l’instant.

« Elle a été auditionnée. Mais, comme ce des enfants, peut-être avec le traumatisme, la peur on ne peut pas prendre en compte tous ce qu’elle pourra dire, mais ça permettra toujours de connaître comment ils ont trouvé cette grenade parce que ces trousseaux ont été trouvés juste à côté même d’une habitation » conclut-il.

             Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info