Actu

Appel à la résistance du Fndc : La route le Prince paralysée

single-image

Suite à l’appel à la résistance lancé par le front national pour la défense de la Constitution depuis quelques semaines, ce mardi 28 janvier 2019, la route le prince ne vit pas à son rythme habituel: Les longues files d’embouteillages et des magasins ouverts.

Les magasins et boutiques sont fermés, la circulation morose. Quelques passagers tentent de joindre leur lieu de destination. A défaut de taxi, ils optent pour les taxis moto qui parfois taxent aussi les clients.

De Sonfonia à Wanindara, en passant par la T6, les activités sont aux arrêts. D’autres commerçants sont assis devant leur magasin pour veiller à leurs biens. Les rond-point sont essentiellement entourés par les forces de l’ordre. Les établissements situés au bord de la route sont fermés pour, disent-ils, des raisons de sécurité des élèves.

Toujours à Sonfonia, sur la transversale numéro 7, le mouvement est au ralenti. La circulation paralysée, sauf les motocyclistes qui circulent. Au rond-point, un pick-up de la police est garé. Au niveau du marché, on note une faible affluence des femmes qui viennent faire les achats.

A la T6, il n’y a pratiquement pas d’incidents. Au niveau du rond-point, des camions et des pick-up de la police et de la gendarmerie sont arrêtés. Boutiques et magasins sont fermés. Il n’y a pas d’engouement. Tout est généralement calme jusqu’au rond-point T5 où des camions et des pick-up de la police et de la gendarmerie sont encore stationnés.

Au niveau du carrefour marché, la route est cependant barricadée. Dans des pick-up, les forces de l’ordre sont présentes pour dégager les barricades et libérer la route. Les quelques conducteurs de taxis attendent la libération de la route pour continuer leur chemin

                                                 Par Alpha Oumar Diallo et Mamadou Sanoussy Diallo pour couleurguinee

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes