Les autorités en charge de la culture et le Bureau Guinéen du Droit d’Auteurs (BGDA) se donnent les mains pour aider les artistes malades. Ils ont mené des démarches auprès de NSIA. Pour faciliter les choses. Mais, pour bénéficier de ces largesses, il faut abouler. Une petite rondelette de 800.000 gnf. Les artistes doivent pour bénéficier d’une prise en charge s’acquitter de la moitié de ce montant. Soit 400.000 gnf. L’autre partie du montant est payée par l’Etat

Lisez plutôt ci-dessous les détails