Les six jeunes poursuivis pour associations de malfaiteurs, coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, abstention délictueuse et complicité, ont comparu devant le tribunal de première instance de Kankan ce lundi, 8 juin 2020.

Après l’ouverture des débats sur l’assassinat du jeune collégien, Ibrahima Sory Diallo, âgé de 17 ans, le tribunal de première instance de instance les a condamné à des peines allant de 10 mois à 10 ans de prison ferme et a ordonné leur transfèrement à la maison d’arrêt de Kindia.

A rappeler que Ibrahima Sory Diallo, connu sous le sobriquet ‘’Gouverneur’’ a été mortellement poignardé par un groupe de jeunes, alors qu’il tentait d’empêcher un vol de moto. C’était dans la nuit du vendredi, 22 mai 2020. Le lendemain de l’acte, six personnes ont été interpellées et conduites à la brigade de recherche de la gendarmerie de Kankan.

Ce lundi, toutes les six personnes ont comparu, elles ont toutes balayé d’un revers de la main les faits pour lesquels, elles sont inculpées. Pendant plusieurs heures, elles ont fait face aux questions du tribunal, du parquet et de la défense.

Dans la phase de réquisition, le ministère public représenté par le procureur, Aly Touré, demandera au tribunal de retenir les accusés dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, il demandera à ce que, Amadou Fofana, Mamady Bamba, Mamoudou Camara, Youssouf Condé, Moussa Fofana soient condamnés à 20 ans de prison et 2 ans pour Adama Bamba assorti de 3 millions de francs d’amende.

De son côté, Me Mohamed II Kourouma, qui ne représente que le principal accusé, Mamady Bamba a demandé au tribunal de renvoyer son client pour des fins d’enquêtes. Il dira que son client est une victime dans cette affaire.

Le tribunal de première instance de Kankan, qui a suspendu l’audience pour quelques minutes a rendu sa décision. Il a retenu tous les accusés dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, il a condamné les nommés Amadou Fofana, Mamady Bamba, Mamoudou Camara, Youssouf Condé, Moussa Fofana à 10 ans de réclusion criminelle pour 7 ans de période de sureté, il a ordonné leur transfèrement à la prison civile de Kindia.

Pour Adama Bamba, père de Mamady Bamba, il a été condamné à 10 mois de prison, pour non assistance de personne en danger assorti de payement d’un million de franc d’amende. L’avocat de la défense, a promis interjeter appel.

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee.info