Il faut s’armer de courage, d’abnégation et aussi d’une bonne dose de patience pour venir à bout des 80 km qui relient Labé à Tougué. N’empruntez pour rien au monde cet axe si vous n’êtes pas obligez. Sinon, bonjour le calvaire. Il faut 8 heures ou plus pour parcourir cet enfer sur terre se plaignent des usagers. Des nids de poules et similaires partout. Le véhicule roule à une allure de caméléon. Vous pouvez aller prendre vos ablutions sous les buissons, venir vous ré-embarquer. Le chauffeur roule au gré du mauvais état de la route.

Mamadou Dian Diallo, connait bien ce calvaire au quotidien :

« Nous rencontrons assez de difficultés sur cette route Labé-Tougué. Tous les ponts de franchissement ont presque cédé. Il y a des nids de poules partout. On s’est embarqué à Labé aux environs de 7 heures, il est 12 heures et nous sommes toujours bloqués à Kanso dans la sous-préfecture de Tountouroun relevant de la Préfecture de Labé. Et tout cela est dû au mauvais état de la route. On ne sait pas à quelle heure nous allons arriver à Tougué » témoigne ce chauffeur de profession.

La saison des pluies est venue compliquer la tâche aux usagers. Des machines d’une compagnie minière de la zone tentent de sauver les meubles. Mais, elles ne parviennent pas à faire grand-chose.

Par Moustapha Bachir Diallo pour couleurguinee