En cette période de confinement, Conakry et ses environs renouent avec l’insécurité. Dans la soirée de ce vendredi 24 Avril 2020, un jeune a été victime d’une attaque à mains armées à Bailobaya, localité relevant de la commune urbaine de Dubreka.

L’acte s’est produit aux environs de 20heures 30 minutes. Ces quidams sur une moto, munis d’armes ont attaqué ce citoyen. Ils lui ont retiré une forte somme d’argent et plusieurs téléphones de valeur. Il rentrait à domicile lorsqu’il a été surpris par ces inconnus.

Mamadou  Aliou Diallo sous le choc, revient sur les faits :

“Hier vers 20heures, j’ai été victime d’une attaque à main armée perpétrée par deux personnes qui étaient sur une moto TVS.  J’ai  fermé ma boutique et je rentrais chez moi. Je les ai trouvés arrêtés au bord de la route. L’un était  masqué, le second avait une casquette et une paire de ciseau×. Ce dernier a foncé sur moi pour me poignarder avec les ciseaux. Entre temps, je me suis battu avec lui. Mon sac est tombé et l’autre l’a ramassé.C’est ainsi que le premier a sorti son arme AK44 et a tiré au niveau de mes pieds deux fois.  Heureusement les balles ne m’ont pas touché”

Ce gestionnaire d’une boutique Orange Money estime avoir perdu plus de vingt millions de nos francs et des téléphones portables.

Depuis le début du confinement lié à la pandémie du coronavirus décrété par le président Alpha Condé, plusieurs citoyens de Conakry et de l’intérieur du pays ont été victimes d’attaques armées. Une situation qui remet en cause l’efficacité des forces de sécurité de notre pays.

Par Barry Ibrahima  Couleurguinee