Le mercredi passé, un affrontement entre  habitants des villages voisins Kaagan – Fodécariah, dans la sous-préfecture de Batè-Nadji, située à 32 km de la commune urbaine de Kankan, a fait un mort et des dizaines de blessés. Ce bilan s’est légèrement alourdi selon les dernières précisions données par Aziz Diop, Préfet récemment muté à Coyah. Il déclare deux morts, un porté disparu et des pertes matérielles.

« On a envoyé le sous-préfet et le maire, pour calmer les belligérants mais ça n’a pas marché. Nous avons dépêché sur les lieux des agents des forces de défense et de sécurité, mais, il y a eu plus de dix blessés, deux morts et un disparu ». A declaré Aziz Diop

Il dit que c’est une portion de terre aurifère qui est à l’origine de ces affrontements. Pour tenter de les contenir une fois pour toute un PA est annoncé

« C’est un manque de solidarité et de partage, voire même, de croyance en Dieu. S’il y a une mine, vous êtes voisins, vous partagez en exploitant ensemble. Parce que, c’est un don de Dieu. On avait pu résoudre cela avec l’ex gouverneur Gharé, mais la même histoire revient toujours. Mais, au moment où je vous parle, il y a un PA qu’on doit pouvoir installer sous décision des autorités du plus haut sommet. Si les agents du PA ne sont pas encore arrivés là-bas, c’est qu’ils sont en route » A-t-il assuré.

Ce n’est pas la première fois que Aziz Diop s’est retrouvé devant des conflits inter-villageois meurtriers notamment dans cette zone de Batè-Nafadji, Faut-il le rappeler, c’est à l’issue d’un conflit domanial meurtrier similaire à celui-ci, ayant opposé les districts voisins de Selémoussaya et de Madina dans la même sous/préfecture de Batènafadji, qu’en juillet 2018, le gouverneur d’alors Mohamed Gharé, Aziz Diop lui-même et le sous-préfet Mamadi Souaré ont été tous cités à comparaitre devant le tribunal de première instance de Kankan, pour « entrave aux mesures d’assistance »

Par Mariama Tata Diallo pour couleurguinee.info