Des accrochages entre citoyens ont eu lieu ce mercredi vers 12 heures dans la Commune urbaine de Beyla. On dénombre deux blessés par balles et des blessés suite à des jets de projectiles selon des témoins oculaires

 

Les hostilités ont été déclenchées par des habitants du district de Dabadou, localité située à 15 km de la Commune urbaine. Selon des explications, ils sont venus exiger la libération du Président de leur district détenu suite à un conflit domanial qui oppose Dabadou au district de Tablala. Les visiteurs fâchés se seraient attaqués à la Justice de Paix de Beyla à coups de jets de pierres. Un agent a tiré pour les disperser

 

Puis, ils ont mis cap sur la Mairie qu’ils voulaient attaquer. Des gens de Dabadou disent que deux des leûrs ont été blessés par les balles du militaire.

Remontés par ces attaques de citoyens d’un district, des jeunes de la commune urbaine se sont mis dans la danse. Ils ont barré la route aux assaillants. S’en est suivi une partie de jets de pierres qui s’est soldée par des blessés dans les deux camps.

L’intervention du vice maire Gassim Sidibe et celle du Directeur communal de la jeunesse Moriba Originale Kouroumah n’ont pas arrêté les violences. Ce soir, le calme est revenu dans la commune urbaine selon notre source.

Par Moussa Smith Kouroumah

à Beyla pour couleurguinee