Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les fils de Kakandé, préfecture de Boké appuyés par des ONG ont apporté des kits sanitaires à la population de Boké le samedi, 18 avril 2020.

Le préfet de Boké, Hassan Sanoussy Camara, a profité de cette occasion pour dénoncer le comportement des sociétés minières exerçant dans sa circonscription. En les accusant d’être resté à la marge de cette lutte contre la pandémie :

« Nous avons institué aux niveaux préfectoral et régional un comité de riposte qui est le seul habilité à recevoir des kits sanitaires et d’autres dons et à les distribuer aux ayants droit. Les sociétés minières installées et que je reconnais dans mon territoire n’ont pas adhéré par manque de solidarité. Aucune société minière n’a donné même un bidon, à plus forte raison un seau », A regretté le préfet de Boké.

Annonce qui n’était pas du goût du ministre de l’information et de la communication, fils de la localité qui était de la délégation qui est venue apporter plus de 1000 kits sanitaires pour aider les citoyens dans la lutte contre le covid-19.

Amara Somparé a joué à l’avocat de ces différentes sociétés minières que le préfet incrimine

« Ne dites pas ça à ma présence ! Ne dites pas qu’ils n’ont rien fait. L’ANAIM a offert des kits à travers l’ANSS, comme cela a été instruit par le président de la République, le Pr Alpha Condé. Je ne peux pas accepter ça. L’ANAIM est la société mère de toutes les sociétés qui se trouvent ici à Boké. Je n’admettrais pas cette diffamation. Quand vous dites que les sociétés minières n’ont rien fait, je pense que c’est un peu trop dire, d’autant plus qu’il y a un avion-cargo qui est attendu aujourd’hui à Conakry à 15h, rempli de matériel médical, de respirateurs, de combinaisons, de masques et autres. Si la SMB a spécialement affrété un cargo chargé d’équipements pour accompagner le gouvernement guinéen dans la lutte engagée contre le covid-19, je ne peux que saluer » Dira Amara Somparé avec un ton sec, en réponse aux propos du préfet.

Le ministre dans son intervention a loué les efforts des sociétés minières et a apporté des précisions sur ce qu’ils ont fait depuis l’apparition de cette pandémie :

« Je voudrais apporter une précision ici ; J’ai noté un peu de tension en ce qui concerne la contribution ou la participation ou non de certaines sociétés minières. Ces sociétés minières ont apporté une contribution à la lutte contre le Coronavirus à travers l’Agence Nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) à Conakry. Elles ont aussi fait des dons à certaines communautés sans associer les autorités du gouvernorat et de la préfectorale. Çà a été une erreur de leur part. Je le comprends. Ils vont le corriger » A promis le ministre de la communication.

Amara Somparé s’est voulu concilient pour calmer les ardeurs : « Je pense qu’on ne peut pas dire au regard de tout ce qui est jusqu’aujourd’hui par les sociétés minières on ne pourra que les remercier pour leur contribution. Mais bien entendu, ils vont rectifier le tir auprès des autorités de Boké, et désormais se conformer aux règles administratives » A conclu Amara Somparé.

A rappeler que parmi les fils de la localité, venus accompagner ces kits sanitaires, on notait la présence de Mathurin Bangoura, gouverneur de la ville de Conakry et d’autres ressortissants venus de Conakry et d’ailleurs.

Louda Fogo Baldé, directeur de publication de couleurguinee.info