Les activistes des droits de femmes se réjouissent de la condamnation, à 10 ans de prison, du présumé violeur du bébé d’un an à Boulbinet. Le tribunal de première instance de Kaloum a Jugé inédite l’affaire hier lundi 8 juin 2020. L’acte s’est produit en 2018, au débarcadère de Boulbinet à Kaloum. L’accusé a plaidé non coupable. Le juge l’a condamné à 10 ans de réclusion criminelle.

C’est un ouf de soulagement parce la famille de ce bébé a été rétablie dans ses droits. Pour nous activistes et défenseurs des droits des enfants et des filles, il faut que le match continue, que la petite continue à avoir ses soins, que le coupable puisse purger sa peine parce que maintenant l’idéal ce n’est pas de condamner mais comment veiller à ce que la peine soit effective »  a déclaré à cette occasion Kadiatou Konaté, membre des jeunes filles leaders de Guinée

Cette jeune activiste lance un appel aux autres structures comme le service de protection, les services sanitaires, la justice et surtout au gouvernement. Pour la mise en place de moyens pour assurer la prise en charge des victimes de violence ».

Par Ilyassou Sadio Diallo pour couleurguinee