Ce dimanche 28 juin 2020, des enseignants rencontrés dans une école privée de Conakry ont dit qu’ils se désolidarisent de leurs collègues qui appellent à un boycott de la reprise des cours demain lundi

Lamine Keita dispense des cours de géographie. Il s’oppose catégoriquement à ce mot d’ordre.

« Moi, je ne connais même pas ce syndicat et les membres qui le composent. Cela fait 16 ans que j’enseigne dans les écoles privées, c’est la première fois que j’entends parler de ce syndicat des écoles privées. Vous avez vu, je suis là, ce matin juste pour connaitre mon nouvel emploi de temps. Et je vous assure, par la grâce de Dieu, demain je serai là, à partir de 7 heures 45 minutes parce que les enfants ont besoin de nous. »  Prévient-il

Ibrahima Sow, chargé des cours de philosophie abonde dans le même sens.

« Je  pense que ce boycott annoncé par cette centrale syndicale ne nous concerne pas. Parce que dans notre école ici, nous sommes d’accord avec le fondateur. Et j’avoue qu’il n’y a aucun problème dans cette école. Demain, nous serons très-tôt  là, pour répondre aux besoins des élèves. »  Martèle-t-il.

A Rappeler que la réouverture des classes est prévue demain lundi sur toute l’étendue du territoire national. Dans un premier temps, cette ouverture concerne seulement les classes d’examen et les universités.

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee    

Facebook Comments