Le siège de la Haute Autorité de la Communication (HAC) a servi de cadre ce jeudi à la cérémonie de tirage au sort du temps d’antenne des candidats à la télévision nationale. Une fillette a procédé au tirage. A la fin de la cérémonie, Ousmane Gaoual Diallo, le directeur de communication du parti Ufdg classé huitième par ordre de passage s’est exprimé

« Pour votre petite information, le 8, c’est le chiffre de la résurrection du Christ et qui a été ressuscité au huitième jour de sa création. C’est le symbole donc important, car les égyptiens considèrent le 8 comme l’infini. C’est pour cela qu’en mathématiques, on le désigne par un 8 mais couché, c’est l’infini. Et les japonais finalement le désignent comme l’amour, la fraternité et collégialité. C’est cela le symbole et j’espère que c’est ce qu’on va apporter au peuple de Guinée ».

Karim Soumah,  le directeur de communication du parti Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) se dit satisfait du tirage.

« Tout s’est passé devant nous, on peut quand même pour le moment se réjouir de ça. Tout en espérant que tout ce qui a été dit ici sera respecté. Je crois que si tout cela est fait, c’est dans l’intérêt de la Nation » déclare-t-il.

Boubacar Yacine Diallo, le président de la HAC a évoqué le cas des radios et télévisions privées qui souhaitent synchroniser ces débats.

« Dans la décision, nous faisons mention. Nous avons considéré que les médias peuvent souscrire à notre programme et peuvent en faire la demande dès maintenant. Ils auront l’autorisation. Seulement, ils ne pourront pas dénaturer. Ils diffuseront le journal de campagne tel qu’il a été diffusé » Explique-t-il.

Par Mamady Cherif pour couleurguinee.info