Le candidat Cellou Dalein Diallo a expliqué ce lundi comment son cortège a été bloqué par des partisans hier dimanche à Tokounou

« A Tokounou, on a trouvé en face des jeunes qui avaient découpé beaucoup de troncs d’arbres qu’ils ont mis sur la route. Une cinquantaine de jeunes qui disent qu’on ne peut pas passer,  qu’on n’a pas notre place à Kankan. Nous avons essayé de contacter le secrétaire général du RPG de la localité, il nous a dit qu’il ne contrôle pas ces jeunes. Ils sont venus majoritairement de Kankan. À l’issue de quelques échanges avec les jeunes qui étaient énervés et qui devenaient de plus en plus nombreux, nous avons décidé, pour éviter des violences, de rebrousser chemin » a-t-il expliqué

Mais le calvaire ne s’arrêtera pas là.

« Arrivé au niveau de Faranah, bien sûr on a attaqué notre cortège, on a cassé des vitres de quelques voitures. Et on a pu joindre Mamou, on a passé donc la nuit » poursuit ce leader.

Cet opposant estime que les mobilisations dont font preuve l’UFDG lors de cette campagne énerve le président Alpha Condé. D’ailleurs, dit-il, c’est ce qui justifie ces violences.

« Alpha Condé n’arrive pas à digérer justement la popularité inattendue de Cellou au sein de la jeunesse de la Haute Guinée et les adhésions massives qu’on enregistre, c’est cela qui le dérange puisque le jour là même, la population de Kankan s’était massivement mobilisée pour m’accueillir. Mais, c’est Alpha qui est derrière parce que mon succès en forêt l’avait ébranlé également. Tout ça le déstabilise un peu. Il a décidé finalement de sortir de son palais parce qu’il a vu cette tendance qui est quand même de lui causer des préjudices énorme. Il est sorti boom avec son hélicoptère ce qui n’est pas légal… mais ceci dit je comprends qu’avec son âge, il ne peut pas prendre la route qui est un enfer… » Se défoule le président de l’UFDG

La première dame de la République Hadja Djéné Saran Condé n’a pas aussi échappé au viseur du principal challenger de son mari.

« Elle a dit qu’un seul drapeau à le droit de flotter dans kankan, c’est celui du RPG. J’étais surpris qu’elle tienne un discours comme ça. Donc, depuis quelques jours, il y avait une forte agitation avec des discours de haines et de violences  » a-t-il regretté.

Malgré les attaques dont font l’objet son parti cet ancien premier ministre se dit confiant

« Ce sera plutôt un atout supplémentaire pour moi. Les gens étant toujours solidaires des victimes d’injustice. Ici, ils ont utilisé la force pour m’empêcher d’aller à Kankan. Mais, ils ont aussi privé les Kankanais de recevoir le leader dont ils ont décidé de soutenir la candidature. Je pense que ça va plutôt galvaniser leurs efforts. Il crée la violence à partir de ma visite pour essayer d’empêcher naturellement nos représentants d’être présents dans les bureaux de vote. Mais, on ne se laissera pas faire inch Allah » prévient-il.

Cellou Dalein Diallo a enfin annoncé qu’il fera un meeting demain à Mamou avant de continuer en Basse côte.

        Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info