Ce samedi, lendemain de son retour au bercail, Cellou Dalein Diallo, le candidat du parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a signé des alliances politiques avec près d’une trentaine de partis politiques et 530 associations de la société civile guinéenne. Les leaders de ceux-ci promettent tous de soutenir la candidature de Cellou Dalein Diallo à l’élection présidentielle du 18 octobre.

L’assemblée hebdomadaire du parti a servi de cadre à ces signatures au siège à Commandayah. Badra Koné, l’ancien numéro un des jeunes de l’UFR est parmi ces soutiens, dans ce combat, dit-il, pour contrecarrer le 3ème mandat que cherche le président Alpha Condé.

 

Dans la ferveur populaire de l’accueil de leur leader, des militants et sympathisants de l’UFDG se sont exprimés dans les médias à coups de slogans, de chants et de danses

« On est très content ! On pense que cette fois-ci, on a gagné ! Vive Cellou Dalein ! Cellou président ! » Pouvait-on entendre scander des citoyens dans la foulée

Nous avons vu dans la caravane bleu et blanc, une belle fille de 24 ans qui scandait à tue-tête que c’est le président de l’UFDG qui peut faire l’affaire des Guinéens en 2020

« On aime Cellou Dalein Diallo très fort. Nous croyons que c’est lui qui pourrait unir les Guinéens et penser aux maux dont ils souffrent. Actuellement, on n’a pas de routes. On n’a pas de courant, la nourriture est chère. Maintenant, ils n’ont qu’à donner le pouvoir à Cellou Diallo qui pourrait régler ces problèmes » a-t-elle scandé, sourire aux lèvres

Cette autre militante qui dit avoir perdu des membres de sa famille lors des manifestations de l’opposition sur l’axe a formulé des prières

« Mes frères ont perdu leurs vies ici. Nos mamans ont été humiliées, frappées sur cet axe sous ce régime qui n’a aucun respect pour les populations. Nous sommes fatigués, nous sommes fatigués. Cette année on prie Dieu qu’il donne le pouvoir à Cellou Dalein Diallo » s’écrie-t-elle

Karamo Daffé est natif du Sankara. Il n’a pas voulu se faire compter l’événement. Il ajoute que cet accueil chaleureux a montré qu’en 2020 Cellou Dalein dirigera sans doute la Guinée

«C’est avec un sentiment de joie et de fraternité que nous accueillons le futur président de la République de Guinée. Moi, je suis natif de Kankan, et je suis malinké mais je suis venu pour son accueil. Vraiment, j’ai confiance en lui » a laissé entendre Karamo Daffé.

Cet autre citoyen salue le caractère pacifique de cette marche

« Vraiment, nous sommes contents. On a accueilli le président de l’aéroport jusqu’ici sans aucun problème » dit-il

Mariam Diallo jeune fille de la section motard de l’UFDG s’est aussi exprimée

« Je suis très heureuse de recevoir mon président aujourd’hui à Conakry. Je suis fière de lui. Et je suis convaincue que c’est lui qui sera le président en 2020. On a l’espoir qu’il va changer la Guinée, inch Allah. On est là jusqu’au matin » a-t-elle articulé

Sur notre chemin de retour, on a fait chemin avec un sage qui quittait son lieu de travail. Il a aussi fait son petit commentaire

« Aujourd’hui, j’ai marché de madina à Bambeto sans me rendre compte. Tellement qu’il y avait l’ambiance. Vraiment Cellou mérite la présidence. Si c’est vrai que c’est Dieu qui donne le pouvoir, il l’a eu sincèrement » nous a-t-il confié

Ismael Condé, l’ex premier vice maire de la Commune de Matam était tout heureux de ce retour

« On a vu l’impatience du peuple de Guinée compte tenu de l’absence de l’Ufdg sur le terrain. On nous a dit que le Rpg est en train de tout prendre, mais on leur répond que cette élection n’est pas une course de vitesse. C’est une course de fond. L’élection de cette année, ce n’est pas seulement mobiliser du monde, c’est aussi technique. L’Ufdg est en train de travailler pour mettre à nue toutes les faussetés de la Ceni du Rpg. Vous voyez que le peuple est avec nous » a-t-il indiqué.

Ismael Condé a fustigé les 10 années de gestion du président Alpha Condé et affirme que le peuple a enfin compris la manipulation du RPG et son chef.

« Le peuple a compris pendant 10 ans les manipulations du RPG et de son chef Alpha Condé. Pendant 10 ans, on a eu que la mal gouvernance, on nous a promis des routes, nous avons des nids de poules, la boue. On nous a promis la prospérité. Pendant 10 ans, on ne voit que la faim, la division. La solution est là aujourd’hui El hadj Cellou Dalein Diallo pour rassembler les guinéens, les unir autour d’un idéal commun, la Guinée avant tout. De tous les côtés que ça soit de la basse, moyenne, haute et guinée forestière, tout le monde doit s’unir pour soutenir Elhadj Cellou Dalein » a-t-il déclaré

« Je me réjouis de savoir que je suis massivement attendu par mes compatriotes notamment ici à l’aéroport international de Gbessia. Je suis heureux de revenir au pays retrouver mes compatriotes déterminés à me porter au pouvoir le 18 octobre pour mettre fin à la dictature. J’ai confiance à mon peuple pour mettre fin à la dictature et s’opposer au 3ème mandat. » a entonné Cellou Dalein Diallo.

Suite à la ressente sortie critiquée du président de la République Alpha Condé s’adressant à ses militants de Kankan, le chef de fil de l’opposition n’a pas manqué de réagir.

« Alpha Condé est en retard. Le peuple de Guinée a évolué, c’est-à-dire son sport favoris, c’est l’ethno centrisme. Mais aujourd’hui, nos frères de Kankan et Siguiri vont lui démontrer qu’ils ne jouent plus sur ce tableau. Ils veulent un président, un Guinéen, pour mettre fin à leur misère, réconcilier les guinéennes, promouvoir la démocratie et le développement » a-t-il conclu

Des morceaux choisis de Diop, Kadiatou Cherif,

Abdoul Karim et Sow Diaguissa pour couleurguinee.info