Le candidat du parti Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG) était hier jeudi 08 octobre 2020 à N’Zérékoré. Devant une foule acquise à sa cause, à la place des Martyrs, Cellou Dalein Diallo a dit qu’il déplore l’injustice que la région forestière a subie durant les 10 ans du règne de Alpha Condé:

« Population de N’Zérékoré, vous avez besoin du changement. Je sais ! Vous avez subi beaucoup de violences, des violences qui vous ont été infligées à l’occasion de la mascarade électorale du 22 mars dernier. On a assassiné, tué des personnes. On a enterré certains nuitamment dans une fausse commune et jusqu’à présent, l’Etat n’en parle pas parce qu’il est coupable. Mais, avant, il y a eu Zogota où des gens ont été tués nuitamment. Les forces de l’ordre qui doivent protéger les citoyens sont partis investir le village nuitamment tuer froidement ces paisibles citoyens » a déploré l’ancien premier ministre.

Et il ajoute «  Ce que Alpha a pu faire pour la forêt, c’est bloquer les sociétés qui étaient à Zogota et à Simandou ». Poursuivant, le candidat Cellou Dalein a promis que lorsqu’il sera élu président de la Guinée, il va instaurer une politique de réconciliation nationale:

«  Lorsque je serai élu le soir du 18 octobre prochain, je vais instaurer une politique de réconciliation, après je demanderai une semaine de prière et de jeûne parce que le guinéen a subi beaucoup de violences. C’est pourquoi, nous  demanderons pardon à Dieu, pour pardonner notre pays. L’Ufdg a subi beaucoup de violences, mais il n’y a pas d’autres solutions que pardonner et la réconciliation. Il n’y aura pas de représailles, parce que, les représailles, c’est une forme d’injustice. Il faut qu’on fasse le discernement entre le bien et le mal. Et qu’on s’engage tous pendant une semaine de prière et de jeûne et à ne pas faire du mal » A promis le candidat de l’Ufdg.

Il a confié aux populations de la préfecture de N’Zérékoré que lorsqu’il sera élu président, il fera revenir leur fils qui est à Ouagadougou

« Vous savez, le capitaine  Moussa Dadis Camara, il est en exil, malgré lui. Il s’est engagé à revenir dans son pays pour participer à la manifestation de la vérité dans le cadre des évènements du 28 septembre 2009. Alpha Condé et son réseau mafieux ont détourné l’avion et ils ont interdit à un guinéen de retourner dans son pays. Lorsque je serai président, je ferai venir le capitaine Dadis Camara dans son pays » a dit Cellou Dalein Diallo devant une foule compacte venue à sa réception.

Par Jean François Mamy, correspondant régional pour couleurguinee.info