Ce mardi, vers 10 heures, une Prado, qui roulait direction Labé, a tué une gendarme et blessé d’autres gendarmes. L’accident mortel s’est produit à Hafia, à quelques kilomètres de la commune urbaine. La gendarme, agent de la régulation de la circulation inter urbain, était assise à leur base à un poste de contrôle, avec ses collègues, au bord de la route. C’est là-bas que le véhicule les a renversés dans une course folle, selon des témoins de la scène. Un agent de conservation forestière est parmi les blessés.

Le Lieutenant-colonel Mohamed Lamine Fofana, responsable de la sécurité routière déplore cet accident « Cet accident très grave a coûté la vie à une fille gendarme du nom de M’Mah Cé Kourouma gendarme stagiaire. Adjudant Abdoulaye Pounthioun Diallo a été grièvement blessé, son état est très critique, il y a aussi un caporal-chef de l’éco-garde lui aussi il a été grièvement blessé. Quinze autres civiles qui étaient à l’abri pour attendre jusqu’à ce que la pluie cesse ont été blessés. Moi, j’ai été informé par l’adjudant-chef Sabine le chef de poste de Hafia. Aussitôt, je me suis rendu sur les lieux pour faire le constat. C’est une voiture Toyota de marque PRADO qui a fait cet accident. Elle quittait Conakry pour Labé. À 45 mètres du poste, il a dérapé et il est allé percuter des agents assis dans leur cabaret. Il n’y avait personne sur la route parce que depuis ce matin, il pleuvait. Donc, il n’y avait pas de contrôle, la route était déserte, la visibilité était bonne, mais le chauffeur roulait à vive allure »

Deux thèses expliquent cet accident. La première parle d’excès de vitesse, l’autre donnée par le secrétaire général des transporteurs et mécaniques générale de Labé privilégie la piste d’une panne survenue dans le moteur :

« Quand il est venu, à quelques mètres du barrage de contrôle, il a tenté de freiner, mais les pédales n’ont pas commandé, comme il roulait à vive allure, il n’a pas pu s’arrêter. Il est allé heurter la tente où s’abritaient des gendarmes. Quand nous sommes venus, nous avons pris les bagages des passages pour les transporter en ville. Le corps plus les blessés ont été déposés à L’hôpital régional de Labé. Quant au chauffeur, il se trouve actuellement dans les mains des services de sécurité », souligne El Maladho Zawiya Diallo, le secrétaire général des transporteurs et mécaniques général de Labé.

Par Moustapha Bachir pour couleurguinee