Depuis le début de mois d’août, il pleut continûment sur Conakry au grand dam de certains habitants de la capitale. Celles qui se plaignent le plus souvent sont les ménagères qui fréquentent les marchés pour des achats.

Madame Kaba Fatou Soumah sur le chemin du marché ce mardi, sous la pluie, se plaignait.

« Depuis, le début de la saison pluvieuse, nous les femmes qui vont au marché chaque jour, nous souffrons énormément. Parce que nous sommes obligées d’aller au marché pour acheter des condiments. Le transport est chèr et nous sommes obligées de faire aller et retour dans le marché. Il est très difficile de circuler à l’intérieur du marché, il y a des flaques d’eaux partout » se plaint-elle.

Oumou Bah assise devant son commerce se plaint, elle de la rareté de la clientèle à cette période de grandes pluie.

« Nous les vendeuses et les vendeurs qui sont à l’intérieur des marchés. Nous rencontrons beaucoup de difficultés depuis le début de la saison des pluies surtout pendant ce mois d’août, les clients ne viennent pas à l’intérieur de marché. Ils préfèrent acheter aux vendeurs qui sont à l’extérieur du marché. Selon eux, c’est une manière d’éviter des flaques d’eaux à l’intérieur du  marché. »

Par contre, Amadou Oury Sow dit lui que la pluie ne va pas l’empêcher de sortir.

« Moi, quelle que soit la forte pluie, je suis obligée de sortir pour chercher quoi manger et quoi nourrir la famille. Je veux vous dire, la pluie fait son temps, nous aussi, nous allons faire notre temps »  dit cette femme

Par Mamadou Yaya Bah pour courleurguinee.info  

Facebook Comments