Les recherches se poursuivent pour retrouver le bébé volé hier au centre médical communal de Ratoma alors que sa maman était en réanimation. La Brigade de recherche de Kipé a fait des interpellations. Mais, aucune piste pour l’instant n’a été explorée. La femme voilée est avec le bébé volé, quelque part dans la nature. Une situation qui met l’heureux papa dans un état second. C’est son frère Bah Thierno Ibrahima qui parle à sa place. Il dit qu’une voisine de la famille nommée Houlaymatou est soupçonnée d’être complice dans cette affaire.  C’est elle qui a pris le bébé et l’a remis à la femme voilée.

« C’est hier, aux environs de 8 heures, quand la femme de mon frère a ressenti des douleurs, elle a appelé mon frère qui était à Lambandji. Mais, celui-ci avait dit à sa femme d’appeler une voisine à côté pour l’accompagner à l’hôpital, et après, elle a appelé sa voisine pour l’accompagner.  Au centre médical communal de Ratoma, les médecins ont dit qu’elle doit subir une intervention chirurgicale. Il fallait que son mari soit présent. Et son mari est arrivé finalement pour donner son engagement. L’opération s’est bien passée, et mon frère était parti faire des courses pour le bébé. Les médecins ont remis le bébé à la voisine qui a accompagné la femme de mon frère en lui disant qu’on ne doit pas jusqu’à un certain moment laver le bébé. Un instant,  après dans la salle où se trouvait le bébé, une femme est venue demander à la voisine Houlaymatou de lui donner l’enfant pour le laver, des femmes qui étaient assises à côté ont aussi rappelé à cette dernière qu’on ne doit pas laver le bébé maintenant. Mais, malgré tout, la voisine Houlaymatou a accepté de donner le bébé à cette femme inconnue pour le laver avec une somme de 10000 GNF qu’elle a payée. Quand mon frère est arrivé entre temps, il a demandé où se trouvait le bébé (sa fille)  la voisine Houlaymatou lui a répondu qu’une femme était venue le prendre pour le laver et jusque-là, nous ne retrouvons plus la femme. » a expliqué Bah Thierno Ibrahima

Les services de la Brigade de recherche de Kipé ont aussitôt pris contact avec la famille, après plusieurs recherches, la voisine a été convoquée ce lundi avec son mari, pour une entrevue. Mais jusqu’à là, elle dit ignorer encore où se trouve le bébé et la femme qui l’a enlevé. Néanmoins un délai de 24 heures a été donné à cette femme si elle ne dit rien, elle sera déférée à la maison centrale selon l’oncle du bébé.

Par Mamadou Alimou Diop pour Couleurguinee