Ce lundi, les étudiants de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry se sont révoltés contre ce qu’ils appellent les prix chers du transport à Conakry. 3000 francs guinéens par trajet, c’est exorbitant scandent-ils dans les rues.

Munis de pancartes expressives, ils se sont fait entendre sur le campus. Ils ont exigé une revue à la baisse de ce transport. Certains d’entre eux nous ont confié que le pécule qu’ils reçoivent ne couvre pas une semaine de transport.

Ceux dont les parents n’ont pas les moyens ne peuvent pas aller à la Fac tous les jours. Et pour un emploi de temps très surchargé, si le transport reste tel qu’il est , bon nombre d’étudiants de l’UGANC se disent condamner à arrêter les études

Par couleurguinee.info