Actu

Consultations à la Primature. La centrale CNTG/USTG mise en difficulté par la correspondance du Premier ministre.

single-image

Les consultations se poursuivent à la Primature sise au quartier boulbinet dans la commune de Kaloum. Le vendredi 20 septembre 2019, le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a reçu la délégation de la centrale syndicale CNTG-USTG à 10 h.
A l’issue de cet entretien,  Amadou Diallo, le secrétaire général de cette centrale a rapporté  que le contenu de la correspondance qu’ils ont reçue ne correspond pas à ce que le premier ministre leur a dit. « Malheureusement, le contenu de la correspondance que nous avons reçue, ce n’est pas ce qui nous a été dit dans la salle. Et vous savez comment les mouvements syndicaux sont régis, Donc, on ne pouvait pas vaille que vaille répondre. Il nous a parlé de la constitution et des élections législatives. Cependant, la correspondance dit que c’est un sujet de préoccupation nationale dont il sera question. Ce qui est très vague » a laissé entendre ce syndicaliste. Il rajoute qu’ils doivent retourner à la base et la consulter avant tout.

Le secrétaire Général de la centrale syndicale USTG, version Abdoulaye Sow s’est exprimé au nom de la paix et du dialogue social .
« Nous avons exposé nos préoccupations au Premier ministre, dit-il. Nous sommes pour le dialogue. Vous savez mieux que nous que nous sommes persécutés sur le terrain. On nous a barré la route avec des gendarmes au Port Autonome de Conakry. Ils nous ont exclu de la liste officielle du voyage de Genève. Nous ne sommes pas contre le gouvernement. En ce qui concerne la question de la Constitution, nous n’avons pas pu nous prononcer sur ce sujet parce que le PM dit qu’il n’y a pas de projet pour l’instant.  Comment pouvez-vous vous prononcer sur quelque chose qui n’existe pas ? » s »interroge Abdoulaye Sow

Les représentants du Patronat n’ont pas manqué à l’appel.  Ismaël Touré a porté la parole de l’ensemble des patronats (CNPG, CPRG et du PAG).

« Au nom de l’ensembles des institutions patronales du pays, nous avons pris acte. Nous avons discuté avec le PM et nous allons avoir une large concertation avec l’ensemble de nos mandants. Nous allons donner une réponse au chef du gouvernement par rapport au sujet sur le référendum et les élections législatives ».

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes