L’opposant Bah Oury, président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée UDRG trouve que le choix de la convention du Rpg arc en ciel n’est qu’un piège pour ce parti et pour le président Alpha Condé.

« Nous nous sommes battus pendant très longtemps. Nous avons utilisé tous les moyens, les plus softs, les plus adaptés pour dissuader Monsieur Alpha Condé d’aller dans cette direction. Nous avons fait le lobbying nécessaire où nous avons été avec beaucoup de ses amis proches dans une complicité pour l’amener à ne pas aller dans ce sens et je salue la mémoire de Monsieur Babacar Touré le fondateur de Sud Fm qui au mois de février dernier était venu à Conakry pour rencontrer son ami pour lui demander de ne pas aller dans le sens de la confiscation du pouvoir en Guinée. Monsieur Babacar Touré n’est plus de ce monde, et je crois aujourd’hui beaucoup d’amis de Alpha Condé et des militants du RPG ne sont pas en phase avec ce qui vient d’arriver » dit-il

Pour Barry Oury, voir agir aujourd’hui le RPG qui dit s’être battu pour la démocratie  depuis plus de 20 ans, c’est restaurer le passé qui a contribué à bloquer la Guinée pendant très longtemps.

« La question de l’alternance démocratique a toujours été le véritable problème de la Guinée indépendante. Donc, le RPG avec Monsieur Alpha Condé sont tombés dans le piège dans lequel d’autres chefs d’Etat guinéens étaient tombés » pense-t-il

À la question de savoir c’est quoi la suite désormais dans leur combat alors que Alpha Condé dit avoir pris acte et entendu la proposition de ses militants, cet opposant se veut clair et net.

« Nous continuerons la lutte avec des manières qui permettront d’économiser le maximum de vies humaines. Nous mettons en place une dynamique qui permettra de réconcilier le politique. À partir du moment où on, dit on considère qu’on prend acte de la décision d’une convention de son propre parti et connaissant tout ce qui s’est passé c’est une manière assez fine d’avouer et de déclarer qu’il a pris acte et qu’il fera le nécessaire pour qu’il soit ainsi. Il ménage le chou et la chèvre. Mais, ceci dit, les forces démocratiques, les forces axées sur les changements ne sont pas dupes et vont être renforcées dans un processus de travail politique beaucoup plus profond et décanté.» a-t-il martelé

           Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info