Ce vendredi, depuis Paris, Sidya Touré, le Président du parti Union des Forces Républicaines a réagi à la désignation du président Alpha Condé comme candidat du rpg arc en ciel à l’élection présidentielle du 18 octobre, pour un troisième mandat.

Selon Sidya Touré, cette désignation n’a pas connu d’engouement chez les militants du rpg arc en ciel

« Je n’ai trouvé aucun engouement. Je n’ai pas vu des militants du rpg dans les quartiers ou ailleurs en train de manifester pour dire nous sommes contents le président va faire un troisième mandat. Troisième chose, ça tombe sur une période très difficile pour le parti dans la mesure où ses bases sont complètement en ébullition aujourd’hui contre les 10 ans du pouvoir d’Alpha Condé dont les résultats pour eux sont extrêmement clairs. Rien du tout. Donc ce sont les faits qui me frappent plus. Tout ce cinéma-là n’aboutit à rien. Alpha Condé n’aurait pas tué 100 personnes comme ça dans les rues » a-t-il indiqué

S’agissant des conditions posées par le président Alpha Condé à ses militants en leur demandant d’aller vers la base,  Sidya Touré affirme qu’il n’y a aucun doute à se faire, Alpha Condé est candidat à sa propre succession.

« C’est complètement aberrant de demander aux gens, il faut travailler maintenant, mais durant tout ce temps vous faisiez quoi ? Donc, je ne vois pas où est le suspens. Il n’a jamais existé. Je dis qu’on n’aurait pas assassiné des jeunes guinéens au nombre d’une centaine, faire des fosses communes à N’Zerekoré simplement pour dire qu’il y a un suspens. Il  n’y en n’a pas. Si Alpha est candidat, il est candidat, c’est clair » a t-il souligné

Sidya Touré dit rassurer que l’opposition va toujours continuer à se battre contre ce projet de troisième mandat à travers les moyens qui sont à sa disposition.

« Nous allons continuer à nous opposer à l’idée d’un troisième mandat. Nous allons faire ce que la loi nous permet de faire c’est-à-dire manifester et continuer à dénoncer le comportement de ce régime qui depuis 10 ans nous a appauvris, nous a rendu plus misérable que jamais » a-t-il fait savoir.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee