Un patient dépisté à Conakry a été admis au centre de recherche en épidémiologie micro biologie et des soins médicaux de Pastoria, dans la préfecture de Kindia. Cette annonce a été faite ce jeudi 7 mai 2020 par les autorités sanitaires.  Dépisté en avril à Conakry, le patient n’a pas attendu son résultat.  Il avait décidé de se rendre à Dabola pour un traitement à la médecine traditionnelle. C’est à son retour dans la ville des agrumes  qu’il a été déclaré positif par les autorités sanitaires de Conakry.

C’est lors d’une réunion d’urgence que les autorités sanitaires ont annoncé l’enregistrement de ce nouveau cas du Covid -19. Le patient, fonctionnaire de l’État, a été dépisté à Conakry avant de se rendre à Kindia. Le directeur préfectoral de la santé de Kindia, Dr Mory Tobga dit que le patient a été admis au CREMS de Pastoria pour les soins. «

« Hier, on a réussi à enregistrer un cas non autochtone dans la préfecture de Kindia. Le cas était à Conakry alors, il a été testé, mais il n’avait pas encore eu son résultat. Vu que pour lui le temps presse, il a profité pour se traiter à la médecine traditionnelle et comme c’est quelqu’un qui a construit ici, il est venu à Kindia mais il n’a pas passé la nuit ici, il est parti à Dabola pour le traitement traditionnel. A son retour à Kindia, on l’a appelé pour dire que son résultat été positif » Explique-t-il

Le parcours de ce patient suscite des interrogations surdes éventuels cas contacts. Le directeur préfectoral de la santé parle de l’ouverture d’une enquête avant d’inviter les citoyens à respecter davantage les mesures sanitaires édictées par les médecins.

Il est partit à Dabola dans son véhicule avec ses deux femmes et il est revenu. Donc, ce que nous nous devons fair, c’est l’investigation. L’équipe ira sur le terrain pour chercher à identifier les contacts. Quand tu viens d’un voyage, il y a des gens qui viennent te saluer. Il faut donc lister correctement les noms des personnes qui sont dans sa famille ensuite, les contacts rapprochés qui se trouvent là-bas. S’ils sont au nombre de 30, de 40, ou 100, nous allons les suivre pendant 14 jours et si quelqu’un est suspect parmi eux, il sera enregistré et admis au CREMS » annonce-t-il

Après un test cet homme avait quitté Conakry le 30 avril dernier. Il a fait une escale à Kindia avant de se rendre à Dabola. C’est mardi 5 mai 2020 qu’il a reçu son résultat pour enfin se présenter lui-même au CREMS. Pour le moment, 4 personnes seraient sous surveillance sanitaire.

Par Bountouraby Dramé, Kindia pour Couleurguinee