Des études ont montré que les fumeurs sont deux fois plus exposés à Coronavirus. Le 31 mai de chaque année est célébrée la journée mondiale sans tabac. Cette année, elle coïncide avec Coronavirus. Dr Ibrahima Sory Barry, médecin interne au CHU  Donka a mis à profit cette occasion pour rappeler qu’au niveau de la bouche et des voies supérieures respiratoires, à savoir les narines, le tabac crée une altération de la muqueuse, le tissu qui tapis la bouche et les narines. Cela entraine la perte progressive de l’odorat et du goût, prépare aussi un terrain favorable au cancer du  larynx et du pharynx.

Associé au tabac, le fumeur attrape à coup sûr une bronchite chronique qui évolue vers les cancers des poumons.

Au niveau du cerveau, le tabac entraîne une diminution de l’apport de l’oxygène. Ce qui va entraîner des maux de tête, des céphalées, des vertiges. Et aussi, à la longue, la perte de la mémoire et de la concentration.

Au niveau de l’estomac, la nicotine, une substance qui augmente la sécrétion de l’acide dans l’estomac entraîne la gastrite et l’ulcère.

Au niveau de la fécondité, le tabac peut entraîner une impuissance sexuelle et des problèmes dans les couples.

Au niveau du cœur et des vaisseaux, le tabac est le facteur le plus incriminé dans la survenue des crises cardiaques, des maladies cardiovasculaires, des maladies botaniques expliquent ce médecin

Pour protéger les citoyens contre les effets néfastes du tabac, ce médecin recommande une sensibilisation de la population, de la jeunesse sur les risques liés à la consommation du tabac.

Il conseille d’augmenter les taxes et d’interdire la consommation dans les lieux publics par les mineurs.

Il souhaite aussi la mise en place des centres de désintoxication et de prises en charge. Avoir des médecins pour les personnes qui veulent vraiment abandonner la cigarette en édictant des mesures de sevrage du tabagisme.

Selon la Fondation Contre le Cancer, le tabac tue chaque année 7 millions de personnes dans le monde. Il serait aussi responsable de 30 pour cent des décès dus au Cancer.

Par Aïssatou Diallo pour couleurguinee