Coronavirus étant une affaire de tous, l’institut Guinéen d’étude et de sondage vient de faire une enquête sur 4 thématiques concernant cette pandémie. A savoir, les opinions et les inquiétudes  des Guinéens sur la pandémie, la confiance sur les autorités sanitaires pour faire face à la pandémie, le respect des gestes barrières et les attentes des citoyens sur un éventuel accompagnement du gouvernement.

Après cette étude, il ressort que 51% des Guinéens ne croient pas à l’existence de la maladie. Ceux-ci pensent qu’elle a été intentionnellement créée pour nuire la population africaine et guinéenne, contre 49% qui pensent le contraire. Oumar Diakhabi le Directeur général de cet institut revient sur les statistiques.

« 65% des 18-24 ans pensent que la Covid-19 a été créée pour faire du mal. Chez les 25-34 ans, c’est 52% ; les 35-44 ans, 45% ; les 45-59 ans, c’est 44% et les 60 ans et plus c’est 31%. Donc le oui décroît avec l’âge. Plus on est jeune plus on a tendance à croire simplement à la théorie de complot  » a-t-il constaté.

ll révèle que 40% de la population ne parviennent pas à respecter la distanciation sociale. D’ailleurs, dit-il, c’est la mesure la moins suivie parmi les 5 gestes barrières.

En outre, 28% de la population n’arrive pas à respecter le port du masque et 13% n’évitent pas les rassemblements de plus de 20 personnes ajoute-t-il.

Par contre, le lavage des mains et les salutations (main à main) sont celles qui sont les  plus suivis affirme-t-il.

« Ça, c’est des mesures qui sont globalement biens respectées par la population. Parce que c’est seulement 5% de la population qui ne respectent pas le fait de ne pas se laver régulièrement les mains. Et c’est seulement 6% qui ne respectent pas le fait d’éviter de se serrer les mains »

8% de la population guinéenne respectent tous les gestes barrières sur le plan global indique cet enquêteur.

« Dans toutes les régions naturelles de notre pays, c’est la Guinée Forestière qui respecte le plus les 5 gestes barrières parce que 15 % de la population respectent les gestes barrières, contre 11% en Haute Guinée, 6% en Basse Guinée et 0% en Moyenne Guinée. Et concernant la question du port du masque obligatoire, on se rendra compte que c’est plus en Haute Guinée où on ne respecte pas cette mesure là. Ici, 37% des enquêtés disent ne pas respecter le port du masque obligatoire suivi de la Guinée forestière avec 33%,  la Moyenne Guinée avec 32 % et la Basse Côte avec 16%.

Ce décalage pourrait s’expliquer par la présence policière dit-on assez importante à Conakry. En outre, considéré comme l’épicentre de la maladie.

Cet enquêteur dit avoir soumis ce rapport d’étude aux autorités. Donc, il reste désormais à savoir s’ils le prendront en compte, conclut-il.

                                                   Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.info

Facebook Comments