Covid-19 : Afrique, cobaye de l’occident ! Mira et Locht, expression d’un racisme primaire et une violation de l’éthique de la recherche.

La conversation qui suit aurait pu se tenir dans une vaste maison coloniale au sud du Sahara début 1900, entre deux vieux administrateurs de la coloniale de France. Hélas, elle s’est tenue à une chaîne de grande écoute, LCI, début avril 2020 par deux sommités de la recherche française en France.

« Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation ?. Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour les études sur le Sida. Chez les prostituées, on essaye des choses parce qu’on sait qu’elles sont habituellement exposées et qu’elles ne se protègent pas » Jean-Paul Mira, Chef de département Hôpital Cochin de Paris.

« Vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique » Camille Locht Directeur de recherche, Inserm.

Il y a quelques jours, à même cette page, j’élevais la plus haute indignation face au regard misérabiliste de élites occidentales envers l’Afrique en rapport avec cette Covid-19. L’histoire vient de me donner raison.

Cette conversation m’amène aux affirmations suivantes:

– la survivance d’une mentalité congénitale raciste et coloniale de certaines élites occidentales envers l’Afrique,

– la violation des règles élémentaires d’éthique de la recherche sur l’humain : validation, surveillance indépendante, consentement libre,…etc.

Je dis haut et fort, sieurs Mira et Locht, vous êtes racistes et manquez d’éthique. La moindre des choses serait des excuses publiques suivi d’une démission.

Je dis haut et fort que la justification puérile des organismes qui vous emploient résulte du même racisme systémique. S’excuser, s’engager à ne plus faire ce que vous ayez annoncé et vous licencier sont les voies de repentance sincère pour eux.

Je dis haut et fort la responsabilité de cet état de fait est en partie imputable aux pseudo dirigeants africains incapables de soutenir une recherche endogène sur le terrain.

J’exhorte toute africaine et tout africain à refuser tout essai de vaccin venu de l’Occident en rapport avec le Covid-19.

Je nous invite à lire et relire Cheik Anta Diop, Aimé Césaire,  Achille Mbembé, Jean Marc Éla, Yala Nadia Kisukidi, Felwine Sarr, Fabien Eboussi Boulaga, nous mêmes et toute autre pensée de coloniale pour de/reconstruire une pensée nôtre.

Dr Thierno Souleymane Barry

Professeur de droit, Consultant et Avocat à la Cour

Conakry, Guinée

Par Kadiatou Baldé pour couleurguinee.info