Actu internationale

Covid-19 : Un plan de secours sur la table

single-image

La chancelière Allemande , présidente des présidents , Angela Merkel  et le président Français, la bouche de la diplomatie européenne, Emmanuel Macron ont proposé lundi le lancement d’un fonds de reconstruction de 500 milliards d’Euros pour les régions et les secteurs les plus touchés par le coronavirus covid-19 en Europe. L’objectif est de « se renforcer de la pandémie », a expliqué le représentant allemand.

Le dirigeant allemand a annoncé cette proposition de relance économique de l’Union européenne (UE) à la suite de la crise, en tant qu’initiative conjointe de l’axe franco-allemand, à l’issue de la réunion virtuelle avec le président Français.

« Pour soutenir une reprise durable qui rétablit et renforce la croissance dans l’UE, l’Allemagne et la France soutiennent la création d’un fonds de relance ambitieux, temporaire et ciblé » dans le cadre du prochain budget de l’UE « doté de « 500 milliards d’euros », ont déclaré les représentants lors d’une conférence de presse virtuelle conjointe.

Alors que cette mesure n’est pas sans conséquence au sein de la communauté, la suprématie de ces pays initiateurs de la mesure ne fera que se renforce au sein de la commission .D’où, l’adage qui dit citation: « la main qui donne est celle qui commande ».

Mme Merkel a fait savoir qu’il s’agit d’une « réponse courte » à la crise posée par la pandémie, qui sera suivie d’une « réponse à long terme » pour faire face aux conséquences à long terme, et a reconnu que les pays de l’Union européenne sont plus touchés que d’autres.

« Tout doit être fait dans le respect des règles budgétaires de l’UE », a averti la chancelière qui a souligné que la mise en œuvre de mesures futures dans le domaine de la lutte contre les conséquences de la pandémie pourrait également nécessiter une réforme des traités communautaires.

« Nous devons agir de manière européenne », a déclaré Mme Merkel, qui prévient que les circonstances actuelles « mettent en danger l’unité » de l’Union européenne.

L’Espagne, à l’instar des autres pays frappés durement par la pandémie et qui peinent à payer les salaires partiels de ses concitoyens se félicitent de cette initiative

Le gouvernement espagnol s’est félicité de l’initiative conjointe de la France et de l’Allemagne pour la reprise européenne face à la crise créée par COVID-19, qui comprend de nombreuses propositions faites par l’Espagne pour une sortie rapide et favorable de la crise.

De Barcelona par Aliou Safiatou Diallo pour couleurguinee

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes