Je ne veux et ne saurais ni consolider, ni construire mon pouvoir de Député, de Ministre ou de Président sur des cadavres de compatriotes. Rien ne peut justifier cette violence, que dis-je ? cet acharnement et par dessus tout dans le seul et l’unique but de s’accaparer des richesses du pays au détriment de l’intérêt public.
Qui de la mouvance présidentielle actuelle ou celles passées ose se présenter devant le peuple et défendre un bilan positif concret ?
En plus de 60 ans d’indépendance, toujours 70% d’analphabétisme, à peine la moitié de la population a un accès instable à de l’eau potable, l’offre de soins de santé est médiocre, l’emploi pour les jeunes est rare et l’autonomisation des femmes est un rêve.
Pourquoi ceux qui se hissent au sommet oublient qu’ils sont humains et leurs règnes éphémères ?
Pourquoi citent ils le Cameroun pour s’éterniser et jamais le Rwanda ou le Ghana pour se rappeler qu’ils sont redevables ?
Pourquoi ils ne se souviennent pas qu’aux États Unis ce sont des primaires qui désignent les candidats et non des couvre-feux ?
Je suis choquée et dévastée oui, mais je suis fort heureusement optimiste.
Oui je suis optimiste !
Nous vivrons dans une Guinée meilleure ; une Guinée respectueuse de ses citoyens et respectable de tous ; une Guinée où l’eau courante, l’électricité, les soins de santé et les routes seront constants, abondants et suffisants. Une Guinée où l’État sert le peuple mais ne se sert pas de lui. Une Guinée où les valeurs sociétales sont restaurées et respectées. Une Guinée dont seront fiers les Guinéens et où l’Humain et ses Droits seront respectés.
Qu’Allah nous accorde de construire et de vivre cette Guinée. Amine !

Mme Baldé Madina BAH ; Consultante

Direction de Publication de Couleurguinee.info