Thierno Habib Diallo, le jeune froidement abattu hier par les forces de l’ordre dans la préfecture de Dalaba a rejoint sa dernière demeure ce jeudi. Il a été inhumé aux environs de 12h,  dans son village natal Petel, une localité située à environ 3 kilomètres de la ville. Ce jeune est âgé de 25 ans. Il était apprenti chauffeur. Il a reçu la balle sur le front près de l’œil. D’après nos sources basées sur place, le jeune a été tué par les forces de l’ordre qui étaient restés après le passage du premier ministre Ibrahima Kassory Fofana qui était en tournée depuis quelques jours en Moyenne Guinée pour le lancement de la campagne du parti RPG arc-en-ciel en prélude de l’élection présidentielle du 18 octobre.

La rédaction de couleurguinee a réussi à contacter un témoin qui a expliqué les circonstances dans lesquelles l’assassinat a eu lieu

« Ça s’est passé dans la cour de l’école primaire syli, une école située au bord de la route nationale. Lorsque les jeunes sont arrivés au niveau de cette école, les forces de l’ordre étaient vers Hollandhé, à quelques mètres de l’école primaire. Quand ils ont vu les jeunes remonter, ils sont descendus un peu, ils ont foncé vers les jeunes. Les jeunes a leur tour ont décidé de fuir, certains sont rentrés dans la cour de l’école, d’autres sont descendus vers le marché. Après il y a eu jets de pierres et Thierno Habib était parmi le groupe qui était rentré dans la cour de l’école. Il était arrêté à côté d’un arbre et c’est là que la balle l’a atteint au front. Après, il a crié on m’a tiré dessus. Les gens l’ont pris et ils l’ont amené à l’hôpital mais très malheureusement la blessure était profonde. Il n’a pas pu supporter, il a rendu l’âme » a-t-il expliqué.

Les parents de Thierno Habib Diallo  exigent que toute la lumière soit faite sur ce meurtre, afin que l’auteur soit identifié et condamné à la hauteur de sa forfaiture.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.info