« C’est tout à fait normal que le gouvernement puisse prendre des mesures afin d’alléger le coût de la vie pendant cette période difficile » Réaction de Souleymane Keita, conseiller à la présidence face au plan de riposte économique contre le Covid-19 présenté par le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana.

Ce membre du bureau politique du RPG se dit optimiste, quant à l’aboutissement de ces mesures « Toujours est-il que nous devons tout faire pour que ces mesures annoncées puissent être dans la pratique réalisable et que les populations sentent effectivement l’incidence de ces mesures. Mais, comme ça vient d’être pris, nous observons. Il est quand même important, voire indispensable, de voir ces mesures se réaliser » espère t-il

Cependant, il reconnaît que ces mesures ne sont pas en faveur de toute la population guinéenne « C’est vrai que toutes les populations à travers le pays n’ont pas accès à l’eau et l’électricité, mais quand vous prenez Conakry qui est l’épicentre de la maladie et, qui regorge une partie importante de la population guinéenne, je pense que c’est un ouf de soulagement » A-t-il souligné

Concernant le transport public, ce membre du RPG a des propositions.

« Pour le cas des transports, c’est bon, mais il va falloir que le gouvernement s’active pour faire en sorte qu’il y ait beaucoup plus de bus, que ceux qui sont en panne puissent être déplacés pour qu’il y ait beaucoup plus de moyens de locomotion. Le train express Conakry également qui va très rapidement reprendre le chemin. Pour moi, ce sont des mesures qui pourront avoir une incidence sur la vie des citoyens » Ajoute-t-il

Pour sa part, Ousmane Gaoual Diallo parle d’une cacophonie de la part du gouvernement

« Par rapport aux mesures elle-même, il y a deux questions préalables que je poses. Où enlève-t-on l’économie de 3000 milliards ou 3500 milliards se demande-t-il. Parce que, à la lecture du budget disponible que nous avions voté l’année dernière et qui est mis en œuvre il n’y a pas ces ressources dans ce budget. Donc, cet argent n’existe pas » affirme-t-il.

De poursuivre « Si aujourd’hui par un coup de baguette magique on nous dit que cet argent est disponible, ça laisse à songer. La deuxième chose c’est la répartition elle-même. Toutes ces mesures en fait s’adressent dans une large mesure aux populations de Conakry. Même à Conakry à peine 30% de la population ont accès à ce service d’eau et d’électricité.

Parlant du transport et du loyer, ce député voit une contradiction.

« La gratuité des transports publics est contradictoire, par rapport à l’idée et au slogan qui est annoncé par l’agence national de lutte contre ces infections là qui nous conseille de rester à la maison pour réduire la propagation. Ensuite, on nous dit qu’il faut bloquer les loyers des gens qui sont en location. Personne n’est obligé de  le faire. Il l’aurait fallu, bien que le gouvernement appelle les Guinéens à la générosité » Regrette ce député

Selon Ousmane Gaoual Diallo « la mesure qui aurait pu avoir un impact pour les gens, c’est les hydrocarbures. Mais, la réduction qui est annoncée (1000 francs guinéens) ne permet pas de compenser la perte en termes de pouvoir d’achat qui est liée à la réduction du nombre de passagers par véhicule ». A-t-il souligné

Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.info