Exclusivité : « Il  n’y a pas eu de référendum, on ne peut pas exclure plus des 3/4 des Guinéens dans un processus électoral, et parler de consultations » dixit Docteur Alpha Amadou Diallo, médecin à Paris et membre du Bureau Exécutif de l’Ufdg

 Que vous inspire le double scrutin du 22 mars 2020

Il n’y a pas eu de scrutin. Ce simulacre de vote est une farce meurtrière, pour permettre à un club mafieux de rester au pouvoir pour continuer de piller les ressources de notre beau pays.

 Les griefs de la communauté internationale n’ont pas empêché le Président Alpha Condé d’appeler les Guinéens aux urnes.

Alpha Condé a encore prouvé son cynisme, et sa folie pour garder le pouvoir mal acquis.L’événement de l’année est  et demeure la pandémie du Coronavirus 19. C’est pendant que la communauté internationale est à pied d’œuvre pour trouver la solution à ce drame, que Alpha Condé lui trouve opportun de mettre les guinéens dans la rue pour la propagande et pour un simulacre de scrutin. Cependant, les chefs d’état du monde entier, s’attellent à protéger leurs populations. Le dictateur de Conakry, lui s’attelle à tuer  les enfants, les mères, détruisant des habitations, et des lieux de culte…..

La communauté internationale est témoin désabusée du drame guinéen. Mais, qu’à cela ne tienne, ça ne se passera pas comme Alpha Condé  le prétend : Le Codiv-19 n’a pas de limite, ni de frontières et Alpha Condé, laisse la pandémie dévorée la population, et à côté, il aménage  des unités de luxe à l’hôpital Donka pour faire hospitaliser ses dignitaires malades du Codiv-19, mais ce virus s’en fout du luxe, il peut contaminer au palais présidentiel, au même titre que dans le bidonville le plus lugubre de Conakry, de sa banlieue et autres contrées de la Guinée. Qu’il se tienne tranquille, certainement la prochaine cible du virus c’est lui et peutêtre à la présidence, quel que soit le degré de son confinement. …

Les résultats du référendum montrent environ 96% de «  oui ». Qu’en dites-vous?

Ecoutez, il n’y a pas eu de référendum, on ne peut pas exclure plus des 3/4 des Guinéens dans un processus électoral, et parler de consultations. Les chiffres avancés étaient déjà établis à la présidence, bien avant le simulacre de scrutin. À plus de 90% de gain, cela est synonyme de démocratie Bolchévique, et c’est pourquoi l’ambassadeur Russe a accueilli à bras ouverts Salifou Kébé pour le féliciter d’avoir bien réussi la méthode Bolchévique. Et c’est la porte-parole du ministère des affaires étrangères Russe, de féliciter le dictateur Alpha Condé. À mon avis, il n’y a pas lieu de s’enorgueillir ; le plus dur est à venir pour cette bande de mafieux.

La nouvelle constitution entre en vigueur dès que la Cour constitutionnelle la validera. Peut-on dire adieu à la Constitution de 2010?

 La classe politique guinéenne, les syndicats, la société civile, les guinéens dans l’écrasante majorité, la communauté internationale, nos partenaires au développement, n’ont pas reconnus ce simulacre de consultations. Le résultat de cette mascarade, ne concerne que les organisateurs. Le peuple de Guinée n’est pas concerné par cette constitution et cette assemblée. Je persiste à me poser la question : Avec qui Alpha Condé va continuer  à tuer les guinéens, prendre les mêmes et continuer cette mascarade ? C’est certain qu’on est à l’aube de la fin du supplice infligé au peuple de Guinée.

 Que vous inspire l’épidémie de coronavirus dans le monde ?

On a commencé par ce drame de l’humanité. C’est pendant que les chefs d’état Républicains du monde entier, s’attellent à protéger leurs populations, que Alpha Condé le dictateur de brousse, choisit le moment  pour favoriser la vulgarisation à grande échelle de la pandémie en Guinée. Pensant détourner l’attention des guinéens et de la communauté internationale sur les crimes qu’il est en train d’opérer. Les récents massacres de N’Nzérékoré sont de ce fait. Au sud de la Guinée, on parle de charniers, ainsi qu’à Soronkoni dans Kankan. Et bientôt, il va mettre en route sa fable de complot permanent à l’image de son bienfaiteur le dictateur Sékou Touré. Mais, qu’il se tienne tranquille, à ce jour on est à pied d’oeuvre pour la compilation des éléments de preuves contre lui et ses opérateurs de crimes.

Vous êtes médecin. Comment la France se bat contre cette pandémie ?

 Je suis de permanence aux urgences de l’hôpital de Nanterre et de Versailles 4 à 5 jours par semaine pour assurer la permanence des soins, dès lors que tous les services de chirurgie non urgent sont fermés pour être orientés vers les cliniques privées. Nous chirurgiens urgentistes on a bénéficié d’une formation supplémentaire pour aider à prendre en charge les malades atteints du Codiv19. À ce jour en France la situation est sous contrôle, grâce à la promptitude des politiques et de toute la société française. Les secours et les soignants, travaillent avec harmonie, pour juguler cette pandémie. Qui par contre pourrait-être dramatique en Guinée , vue la gouvernance fasciste et mafieuse de Alpha Condé. Toutes les compétences en santé publique du pays ont été ignorées, exclues, ou carrément mises à la retraite d’office, dans le cadre de l’éthnisation à outrance de l’administration par le couple Alpha Condé –  Mohamed Diané et leurs complices…..

Il  est  utile d’affirmer haut et fort que la propagation du Codiv19 en pandémie en Guinée, est de la seule responsabilité de Alpha Condé et de son clan mafieux.

 En Guinée, nous sommes à une vingtaine de cas confirmés. Comment sauvez la Guinée ?

 Je peux  affirmer que  ce  chiffre  est  fantaisiste,  ne reposant sur  aucune  étude,  aucune  recherche  fiable, prenez sur  une  échelle de  10 contaminés il faut évaluer à mille atteints ou de  contacts . Aujourd’hui c’est  devenu  plaisant  pour  les  dignitaires  d’annoncer  leurs  séropositivités  dans les  médias,  pour faire  croire  à  leurs  sérieux. Mais  quand  cette  mortifère maladie va  s’attaquer  à  leurs  proches  ( chauffeurs , enfants , employés  de  maison ,  copines et  maîtresses….). Il  sera  trop  tard  pour  eux ! Sauver la Guinée, c’est chasser Alpha Condé et  son clan du pouvoir. À défaut, de voir un drame humain en Guinée. Il n’y a pas de miracle que de finir avec Alpha Condé.

 Les violences pré et post électorales ont fait des morts à Conakry, à Labé et à N’Nzérékoré. Votre lecture de cette situation?

 Ce qui s’est passé à N’zérékoré et environs, est passible de crime contre l’humanité, de génocide. Cela se passe bien de commentaire, il faut aller chercher la vérité. Je l’ai dit souvent, Alpha Condé et ses complices, sont prêts à marcher sur le cadavre  des guinéens, pour conserver le pouvoir. Le Corona-Virus est venu aider Alpha Condé. Il n’y a pas lieu de commenter cette actualité dramatique, il faut se battre, c’est une question de survie, donc une cause nationale.

Maintenant que le référendum est passé. De même que les législatives avec ce fichier contesté. Qu’attendez-vous des Guinéens ?

 C’est de se battre.  Refuser de s’enfermer dans le carcan ethniciste voulu par Alpha Condé et ses complices. Au niveau du  FNDC, refuser la tentation de la division. On a été uni jusqu’à ce jour, beaucoup de nos membres ont été tués, emprisonnés, chassés de leur domicile. On est plus proche de la victoire et très loin de l’échec. À  mon  frère  Eli Kamano de revenir à la maison. Je comprends son cri de  cœur : il ne s’agit pas d’abandonner les enfants, nos responsables et militants, toute la Guinée ont beaucoup fait pour  contenir  ce pouvoir mortifère. Par contre, je suis d’accord avec Elie  Kamano et d’autres compatriotes, qu’il faut revoir notre stratégie sur le terrain.

 Que faut-il pour sauver la case guinée ?

L’unité nationale, face à la division ethnique voulue par Alpha Condé. Les quatre régions naturelles font la Guinée. Imposons la Guinée entière à la vision divisionniste d’Alpha Condé. Pour que  vive  la Guinée.  Que Dieu bénisse la Guinée

                                                       Propos recueillis par Mamady Cherif à Paris pour couleurguinee.info