Si la date du 18 octobre proposée par la Ceni est validée, les Guinéens iront aux urnes pour élire le futur président de la République. Au RPG arc-en-ciel, le parti au pouvoir l’heure est aux préparatifs. Il s’engage déjà dans la course.

La convention a déjà débuté dans plusieurs préfectures en Guinée. Malgré ce contexte particulier dû à coronavirus. Pour Dame Domani Doré, première secrétaire parlementaire du RPG-AEC, il n’y a pas à craindre à ce niveau.

« Cette fois-ci, en raison du respect justement lié à l’état d’urgence sanitaire, il a été décidé qu’on le fasse sur le plan régional. C’est pourquoi, chaque préfecture a délégué 5 personnes et au niveau des régions justement qui se constituent en groupes de 20 pour pouvoir répondre aux sujets qui les réunissaient » dit- elle.

Aux militants qui s’estiment lésés à la base du RPG arc-en-ciel, notamment ceux de N’Zérékoré qui se disent aujourd’hui abandonnés par le pouvoir de Conakry, cette inconditionnelle du RPG précise que le militantisme n’est pas synonymes de rémunération.

« C’est normal qu’au sein du parti d’autres estiment qu’ils n’ont pas réellement cette considération. Mais, il ne s’agit pas d’un partage de gâteau. Il s’agit de vulgariser et promouvoir la vision du chef de l’Etat à travers la vision du parti. C’est d’abord du bénévolat, du volontariat » indique-t-elle.

À propos du dialogue entre le pouvoir et l’opposition suite à la révision du fichier électoral, devant conduire à des élections inclusives et  transparente, cette première secrétaire du RPG affirme que leur camp a tant souhaité ce dialogue. D’ailleurs, dit-elle, ils ne peuvent qu’exprimer leur volonté. La matérialisation n’appartient qu’au camp d’en face. Tout en rappelant qu’il n’y a pas plus d’autres matchs à jouer que d’aller à ces élections.

« On ne peut pas provoquer cette volonté chez l’opposition si eux ils ont refusé de renouer avec les possibilités de se comporter en républicains » lance-t-elle

Cette porte-parole du RPG arc-en-ciel est convaincue que la présidentielle aura lieu le 18 octobre

« Je crois que la Ceni a pris les dispositions nécessaires pour ceux en tout cas qui veulent objectivement aborder les élections. Qu’ils comprennent que cette révision du fichier électoral est ouverte justement pour qu’on puisse résoudre tous les problèmes qui sont posés de part et d’autres » estime-t-elle

A la question relative au choix de la candidature prochaine du parti, Domani Doré n’a pas voulu danser autour du pommier. Elle affirme que, de part et d’autres, la candidature sollicitée de leur champion Alpha Condé se dégage.

« Le 5 août prochain, la convention va se faire à Conakry pour que finalement le parti s’accorde sur la candidature ou non du professeur Alpha Condé. Ce qui reste clair, c’est que nous avons eu beaucoup de sollicitudes qui vont en faveur de la candidature du professeur Alpha Condé » a-t-elle laissé entendre.

               Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.info