Alors que tu as du mal à te relever des séquelles de la traite négrière qui t’ont arraché plusieurs millions de tes enfants, tu continues à souffrir des passifs de la colonisation. Ils t’ont fait miroiter leurs multinationales, ils escroquent et pillent. Choses qui sont à la base de ta déstabilisation. Hier, c’était la guerre civile, les coup d’états, aujourd’hui, c’est l’immigration clandestine, l’épidémie comme le sida, l’ébola. Et maintenant le covid-19. 

Désormais, des multinationales te convoitent pour continuer à te ruiner. Elles te polluent l’atmosphère, elles échappent aux impôts, créent de l’emploi pour ses ressortissants. Et toi, tu gagnes quoi? La misère et les troubles sociaux. Le rapport Parlons argent d’Oxfam sur le G7 révèle qu’en 2010, la dernière année pour laquelle des données sont disponibles, des multinationales et des investisseurs basés dans les pays du G7 ont vidé l’Afrique de 6 de ses milliards de dollars (5,4 milliards d’euros). Cette somme correspond à plus du triple des fonds nécessaires pour combler le déficit de financement de la santé en Sierra Leone, au Liberia, en Guinée. Trois pays qui avaient été dévastés par l’épidémie d’Ebola à cette époque.

La manipulation des prix de transfert, une astuce qui permet à une entreprise de fixer artificiellement les prix auxquels ses filiales s’échangent des biens ou services dans le but d’échapper à l’impôt. Par ce biais, des firmes ont soustrait à l’impôt 20 milliards de dollars de bénéfices réalisés en Afrique. Le taux d’imposition des sociétés s’établissant en moyenne à 28 % dans les pays africains, cela correspond donc à un manque à gagner fiscal de près de 6 milliards de dollars. La manipulation des prix de transfert n’est que l’un des procédés mis en œuvre par les multinationales pour éviter de payer leur juste part d’impôt. 

Parlons des conséquences liées à l’immigration clandestine.

Le nombre d’arrivées et de morts en mer méditerranée est monté en flèche ces dernières années. Combien de migrants sont morts dans le désert ? Qui sont-ils ? Encore des africains.

Plus de 1.090 migrants et réfugiés sont morts en tentant de traverser la Méditerranée depuis le début de cette année alors qu’au même moment, plus de 91.500 personnes sont arrivées en Europe par la Méditerranée, selon des chiffres publiés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).Chiffres communiqués par l’organisation internationale de l’immigration,  le 15 novembre 2019

Le naufrage d’un navire chargé d’immigrés au large de la Sicile, l’arrivée massive d’immigrés, la torture qu’ils subissent dans le Maghreb et dans les îles Canaries mais aussi par les forces de sécurité frontalières sont fortement dénoncée par des activistes .Je me demande pourquoi tant de morts dans la méditerranée alors que l’Europe a fermé ses frontières et l’Espagne a lancé un système de surveillance via les radars. 

Aujourd’hui, avec le covid 19, on nous parle des vaccins qu’ils n’ont pas voulu expérimenter chez eux, même avec leurs chiffres fortement élevés, comparés à ceux de l’Afrique.

De Barcelona, Aliou Safiatou Diallo pour couleurguinee