La réouverture partielle des classes annoncée pour ce lundi 29 juin 2020, par le président Alpha Condé lors de son adresse à la Nation le 15 juin 2020, n’a pas été effective dans certaines écoles privées de la capitale.

C’est le cas du complexe scolaire Oumou Diaby, situé au quartier Cosa, dans la Commune de Ratoma. Le directeur de l’établissement Yousouf Sangaré explique ce fait par la non disponibilité des kits sanitaires.

« C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime ce matin, après plusieurs mois de repos dû à cette pandémie et aujourd’hui matin, comme l’a annoncé le gouvernement, nous avons repris les cours, les professeurs et beaucoup d’élèves étaient là. Mais, malheureusement nous avons reçu un message venant de la délégation scolaire de libérer les enfants jusqu’à ce qu’ils nous envoient les kits sanitaires » A regretté Mr. Sangaré

Même constat au niveau de l’école La Grâce: « Le matin, les élèves, les professeurs et les encadreurs étaient tous là, mais nous avons reçu un message qui nous dit de libérer les enfants jusqu’à ce qu’on reçoive les kits. La grève annoncée par le syndicat des enseignants du privé n’a pas impacté la réouverture » dit Ibrahima Sow.

Par contre à l’école Hadja Mariama, les cours se déroulent normalement avec le respect de toutes les mesures barrières. Aissatou Diallo, élève en Terminale Sciences mathématiques se rejouit

« Je suis très heureuse de reprendre les cours et comme vous constatez, toutes les mesures barrières sont respectées par tous les élèves et enseignants et avec çà, depuis le matin les cours se déroulent normalement sans fausse note »

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.info

Facebook Comments