Le double scrutin du 22 mars dernier a également enregistré des actes de vandalisme par endroit sur le territoire national. Face à cet état de fait, le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation, à travers une déclaration, présente la situation exhaustive des localités tranchées par ces actes de violence.
Dans cette déclaration, le ministre Bourema Condé annonce que dans la région administrative de Kindia, 3 bureaux de vote saccagés dans la commune urbaine de kindia. Préfecture de Dubreka, 10 bureaux de vote saccagés, dans la préfecture de Télémelé 108 bureaux de vote vandalisés et les autres, Forecariah et Coya, le vote s’est déroulé dans la sérénité, aucun incident n’a été enregistré.

Dans la région administrative de N’Zérékoré. Préfecture de N’Zérékoré, 61 bureaux de vote saccagés dont 19 dans la commune urbaine. Préfecture de Yomou, 2 bureaux de vote saccagés, dans les préfectures de Lola, Macenta, Beyla, Guékédou, le vote s’est également déroulé dans la sérénité et aucun incident n’a été déploré.

Dans la région administrative de Faranah, préfecture de Faranah, Kissodougou, et Dabola aucun incident dans ces préfectures. Dans la préfecture de Dinguiraye, 6 bureaux de vote vandalisés.

Région administrative de Boké. Dans la préfecture de Boffa, empêchement du vote dans 3 bureaux, dans la sous préfecture de Mankounta qui cependant n’a pas été saccagé. Dans la préfecture de Koundara 15 bureaux de vote saccagés, dans la préfecture de Gaoual 4 bureaux de vote saccagés. Dans les préfectures de Fria et de Boké, le vote s’est déroulé également dans la sérénité et aucun incident n’a été déploré.

Dans la région administrative de Labé. Préfecture de Labé, le vote s’est tenu sereinement dans 204 bureaux, dans la commune urbaine et le vote a été empêché dans des sous préfectures par des actes de violence. Dans Tougué, 38 bureaux de vote ont été saccagé, dans la préfecture de Lelouma, 8 bureaux de vote saccagés dans la commune urbaine, dans la préfecture de Koubia, le vote a été empêché dans 112 bureaux de vote, dans Mali, 14 bureaux de vote vandalisés.

Dans la région administrative de Mamou. Dans la préfecture de Mamou 57 bureaux de vote vandalisés. Notons que dans la sous préfecture de Kegneko, des assaillants ont envahis en livrant une bataille contre les résidents décidés à voter, sous la complicité prouvé du maire de Kegneko, malheureusement on a déploré un mort. Préfecture de Dalaba, 74 bureaux de vote vandalisés, préfecture de Pita 25 bureaux de vote vandalisés.

Région administrative de Kankan. Les préfectures kankan, de Mandiana, de kouroussa, de Kerouané, de Siguiri, ont connues un vote paisible, serein et dans la totale quiétude, aucun incident n’a été signalé.

Dans la ville Conakry, Commune de Matoto 0 bureau de vote saccagé, commune de Matam, 0 bureau de vote saccagé, commune de Dixinn 20 bureaux de vote saccagés, commune de Kaloum 0 bureau de vote saccagé, commune de Ratoma 140 bureaux de vote saccagés.

À noter que le scrutin ne s’est pas tenu dans les quartiers Nasroulaye, Dar es Salam, Bantounka 1, Bantounka 2 et Sonfonia gare 2 à cause des actes de violence.

Mamadou Alimou Diop pour Couleurguinee