L’Amicale des anciens élèves de Nzérékoré (AAEZ) a animé une conférence de presse ce mardi 31 mars, à la maison de la presse à Kipé. Cette association qui regroupe en son sein les personnes ayant étudié à Nzérékoré, a dénoncé les violences meurtrières survenues dans cette région, les 22 et 23 mars 2020. Ces anciens élèves lancent un appel au président de la République à travers une déclaration dont nous vous livrons l’intégralité..

DECLARATION DE L’AMICALE DES ANCIENS ELEVES DE N’ZEREKORE (AAEZ) SUITEAUX VIOLENCES SURVENUES A N’ZEREKORE LES 22 ET 23 MARS 2020

Nous de l’Amicale des Anciens Elèves de N’zérékoré en abrégé AAEZ vivant à travers le monde entier, constituée des personnes ayant étudiées à N’zérékoré et ayant le soucis patriotique de la consolidation de la paix sans distinction de religions, d’ethnies ou de races dans la région forestière, à la suite des événements douloureux, malheureux et dramatiques survenus à N’zérékoré les 22 et 23 mars 2020 au compte du double scrutin des législatives couplées au referendum sur la nouvelle constitution.

Présentons nos sincères condoléances, les plus attristées aux familles éplorées et souhaitons un meilleure rétablissement aux blessés. Nous rappelons que ces crises à répétition dans la région sont de nature à aggraver la déchirure du tissus social forcement préjudiciable à la promotion de la paix, de la cohésion nationale et au développement socio économique de la localité.

Nous avons constatés que malgré :

-La signature des pactes entre les communautés ;

-Les efforts fournis par l’Amicale des Anciens Elèves de Nzérékoré chaque année pour la tenue dans la ville d’une caravane de sensibilisation pour la consolidation de la paix ;

-La présence des forces de défenses et de sécurités sur le terrain n’a pas suffi à empêcher ces massacres durant ces deux jours. A cet effet, nous invitons l’ensemble des acteurs de la vie nationale, la classe politique, les médias, les forces de défense et de sécurités, les confessions religieuses, les sages des communautés à une plus grande implication dans les résolutions de cette crise et cela de façon définitive et qui affecte dangereusement le progrès de la région forestière.

Une élection n’est pas synonyme de guerre

Une élection n’est pas synonyme de destruction de domiciles

Une élection n’est pas synonyme de destruction des lieux de culte.

Une élection n’est pas synonyme de tuer des paisibles citoyens.

Depuis plus de deux ans l’Amicale des Anciens Elèves de Nzérékoré dans l’accomplissement d’un de ses objectifs fixés celui de faire un déplacement auprès de nos papas, de nos mamans, de nos frères et sœurs ou nous tenons une grande caravane, des conférences, des rencontres avec les différentes communautés pour véhiculer le message de la consolidation de la paix pour que règne à jamais une paix définitive.

A la jeunesse de notre cher Zaly, nous vous invitons à resserrer les rangs, à ne pas céder aux tentations, le terrain de Zaly est aujourd’hui considéré à travers la Guinée comme une zone faible favorable à servir de cobaye pour des commerçants de la terreur, ne comprenez vous pas qu’il faut garder sa dignité dans la pauvreté qu’à la perdre dans la richesse, jeunes de Zaly, notre zaly était considéré comme un paradis terrestre, un bon à vivre, nous y vivions en parfaite harmonie sans distinction de races, de couleurs, de sexes, de langues, de religions et d’ethnies. L’Amicale des Anciens Elèves de Nzérékoré prône la paix, la non violence et rappelons que sauf un dialogue franc entre les parties prenantes demeure la seule voie à suivre pour la résolution de tout conflit.

Nous lançons un appel pressant aux autorités politiques et administratives à fin de mettre tout en œuvre pour apporter la lumière sur ces malheureux évènements.

Nous nous inclinons une fois de plus pieusement devant la mémoire des victimes et présentons nos sincères condoléances les plus émues aux familles endeuillées, meilleures santé aux blessés, nous invitons les paisibles populations de zaly qui ont toujours fait des efforts pour surmonter leurs différends, de revenir à de meilleurs sentiments pour préserver la quiétude et la paix.

Plus jamais ce là à N’zérékoré.

Qu’Allah dans sa miséricorde protège et sauve la Guinée en générale et dans sa partie forestière en particulier.

Nous invitons toute la population de la forêt de garder sa sérénité tout en observant les mesures préventives quotidiennes afin de lutter contre la maladie de coronavirus (COVID-19)

Je vous remercie

La coordination

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.info