Le président du parti Guinée Moderne, Thierno Yaya Diallo a dans un point de presse tenu, ce mardi 24 mars 2020, à son siège à Lambanyi dans la commune de Ratoma, dépeint la situation sociopolitique qui prévaut dans notre pays.

Thierno Yaya dit regretter les violences survenues lors de ce double scrutin législatif et référendaire

« Aujourd’hui je partage les douleurs, les pertes et le mal des citoyens guinéens, notre pays est entrain de s’enfoncer dans une dictature qui ne dit pas son nom. Mieux, toutes ces violences ont été programmées par le pouvoir d’Alpha Condé ; ce scrutin n’est pas une victoire pour le RPG et son président, mais plutôt une défaite. Nous assistons aujourd’hui à l’échec des hommes qui se disent intellectuels. Après 61 ans indépendance les guinéens vivent toujours dans la précarité, dans une dictature qui ne dit pas son nom. Des morts à chaque manifestation, et regardez ce qui se passe à Nzérékoré, à Labé, à Boké, à Dubréka et partout dans notre pays c’est vraiment grave » A déploré ce leader politique.

Par rapport à l’état de santé et de la position de son parti dans le combat politique en Guinée, Thierno Yaya a donné des détails.

« Le parti Guinée se porte bien et il est solidaire du FNDC dans le combat qu’il mène pour libérer la Guinée de la dictature de Alpha Condé. Le FNDC gagnera ce combat par tous les moyens légaux avec l’implication de tous les Guinéens. Je vais vous dire que la bataille du FNDC n’est pas du tout fini et nous allons continuer à nous battre jusqu’à la victoire finale, jusqu’à ce que le peuple soit complètement libéré de cette dictature »

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.info