Une petite balade à Barcelone ce mercredi a suffi pour se rendre compte que les espagnoles ont gagné 2 à 5  kilos supplémentaires durant le confinement.

Le confinement imposé par Covid-19, depuis le mois de mars a augmenté le poids des citoyens, soit une moyenne de 2,5 kilos selon des témoignages recueillis auprès des proches.

Cette situation serait due au stress, la faible mobilité et la multiplication des possibilités de grignoter (chop) entre les repas. Ils sont parmi les causes de la prise de poids de la population. Nombreux sont ceux qui avoue avoir triplé leur consommation durant le confinement.

Les gens prennent plus d’apéritif et augmentent la consommation de chocolat, la pâte et n’ont fait presqu’aucune activité physique mais aussi la consommation de la bière.

Ce gain de poids s’est produit parce qu’aucune personne ne pouvait sortir sans raison valable liée à une urgence ou obligation professionnelle, à plus forte raison  pour faire du sport.

Pendant les premiers jours de l’enfermement, les chariots d’achat dans les supermarchés étaient remplis pour déborder – et pas seulement de papier hygiénique – avec la crainte infondée de pénuries de nourriture, les espagnoles, sont des véritables gourmets. En tout cas, ils  ont eu plus de temps pour faire la cuisine et préparer de nouvelles recettes. Mais, des provocateurs prédisent plusieurs baptêmes les mois à venir.

De Barcelona, par  Aliou Safiatou Diallo pour couleurguinee