Les mendiants et les sans-abris de Barcelone: Peut-être, vont-ils finalement dormir sans être assassinés en plein sommeil.

Enfin, les présumés assassins de quatre mendiants durant la quarantaine sont entre les mains des autorités judiciaires.

Il est supposé avoir tué trois personnes avec une barre de fer pendant que celles-ci profitaient de la belle étoile pour se reposer.

La possibilité de sa paternité dans un quatrième homicide en mars est à l’étude. Le dernier meurtrier s’est produit dans la nuit de lundi à l’exemple le 28 avril 2020.

Ce sont les Mosso d’Esquadra force de police de Barcelone qui ont présenté une personne qu’elles ont arrêtée pour son implication présumée dans la mort de trois sans-abris depuis le 16 avril à Barcelone, tous avec une barre de fer, et suppose que cette même personne aurait un lien possible avec un quatrième cas le 18 mars qui fait l’objet d’une enquête a rapporté Europa Press.

Le suspect serait un Brésilien de 35 ans qui vivait dans une caravane à Sant Cugat un quartier Barcelone.

Mais, pour l’heure, il ne reconnaît pas les faits. Alors que son dernier crime a été enregistré par une caméra de surveillance. Son ’arrestation a eu lieu quelques heures après sa dernière victime, un étranger d’une trentaine d’années qui dormait.

Il semble que cette fois-ci, la chance  s’est rangée du côté des enquêteurs, un passant a été témoin de la scène et a rapidement alerté le 112. « Ils frappent un homme à mort », raconte-t-il très effrayé.

De Barcelona, Aliou Safiatou Diallo pour couleurguinee