Dr Fodé Oussou Fofana a déploré ce week-end, à l’Assemblée générale ordinaire du parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), l’acte des agents de la police anti-émeutes contre la dame au quartier Wanindara. Il se dit déçu parce que, selon lui, face à cette image, le ministre Albert Damantang Camara devait démissionner

« Alpha Condé ne peut pas gérer la Guinée sans une question ethnique. On a tous vu à la télévision une femme en train d’être humiliée. Pourtant, on n’a pas le droit d’humilier une femme. Puis, les gens raisonnent par ethnie.Il y avait trois policiers à la vidéo. Ils ont pris un policier peut-être qui est peulh pour dire toi tu dois parler, pour qu’on dise que ce sont les peulhs qui tuent les peulhs. On devrait le présenter à la télévision nationale et l’amener à la prison. Dans un pays normal, le ministre de la sécurité devait démissionner ou le président prendre un décret pour le démettre » dit-il.

Ce vice-président du parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a annoncé que c’est par respect pour la parole donnée aux Imams et aux Archevêques de la Guinée qu’ils ont décidé de suspendre pour l’instant les manifestations. Fodé Oussou Fofana a aussi attaqué le ministre Sanoussy Bantama Sow qui est entrain de battre campagne à Mamou en sa qualité de candidat à l’uninominal, au compte du RPG Arc-en-ciel.

« Nous sommes dans un pays à 90% musulman. L’imam El Hadj Saliou Camara et l’archevêque Mgr Vincent Coulibaly sont venus nous voir pour nous dire de surseoir à nos manifestations le temps pour eux d’aller voir Alpha Condé pour le faire fléchir de sa position actuelle. Mais pour Alpha Condé, ce n’est pas son problème. Quand un individu comme Bantama Sow, va à Mamou pour faire la campagne, c’est parce que nous avons laissé à cause des imams. Sinon il ne serait pas là-bas, parce que même si on lui donne de l’alcool ou de la drogue Bantama Sow, n’osera pas tenir un discours à Mamou. Nous espérons que l’imam nous fera un compte rendu après avoir rencontré Alpha Condé les jours à venir parce que c’est une semaine de trêve qu’on a donné » Entonne-t-il.

À la fin de son allocution, Dr  Fodé Oussou Fofana a réitéré la détermination de l’opposition contre un référendum, une nouvelle Constitution et un éventuel 3ème mandat pour Alpha Condé. « Il n’y aura pas d’élection, ni de référendum » lança-t-il.

                                                                                                 Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee