Les commerçants du marché Niger dans la commune de Kaloum sont inquiets face à l’annonce faite par le ministre du commerce qui indique que désormais les marchés ne s’ouvrent qu’à 8heures du matin pour être fermés à 16heures.
Une annonce qui suscite beaucoup d’inquiétudes et de désolation pour ces nombreux commerçants. Certains envisagent même de fermer leurs magasins et rester à la maison.

Mamadou Barry, commerçant de ce grand marché donne le ton: «  Ici, nous sommes très inquiets particulièrement moi. Imaginez, je loge à Sonfonia, dès fois j’arrive ici à 10heures et le ministère du commerce décide que les marchés soient fermés à 16 heures. Il vaut mieux que je reste à la maison parce que ça ne servira à rien de venir » se plaint-il. Pour d’autres commerçants, cette annonce est juste pour les obliger à rester à la maison

« C’est juste une méthode mise en place par le gouvernement pour ne pas passer par un décret de fermeture des marchés parce qu’aucun commerçant qui loge en haute banlieue ne peut être ici à 8 heures. Sachant que nous sommes obligés de fermer à 16 heures » a dit Morlaye Soumah

Aminata Touré, la Maire de Kaloum dit avoir pris toutes les dispositions pour essayer d’informer et de sensibiliser les commerçants et aussi tous les habitants de Kaloum pour que toutes les dispositions soient prises pour freiner cette pandémie à Kaloum

A Enco 5, dans la banlieue de Conakry, la fermeture des marchés est une mauvaise idée selon certains vendeurs. Mamadou Lamine Bah est parmi ceux qui ont critiqué cette décision gouvernementale.

« Vraiment cette décision du gouvernement guinéen est une mauvaise chose, parce que depuis qu’ils ont annoncé cela, nous avons perdu beaucoup de clients. » . Mabinty Bangoura, vendeuse de condiments abonde dans le même sens. « L’annonce du gouvernement de la fermeture des marchés à partir de 16 heures n’est pas du tout bénéfique pour nous. Nous vendons dans ce marché la peur dans le ventre, avant on avait  l’habitude de vendre jusqu’à 18 heures 30 minutes, parce que certaines femmes viennent au marché le soir, parce qu’elles ont d’autres occupations les matins »

Par contre Moussa Sy, vendeur au marché de Cosa apprécie cette décision du gouvernement guinéen. « Moi, de mon côté,  j’apprécie beaucoup cette décision du gouvernement, parce que cette décision c’est pour nous les vendeurs dans les différents marchés de la Guinée et c’est pour nous protéger contre cette maladie dangereuse. Je profite même de votre micro pour demander à tous les vendeurs et vendeuses des marchés d’accepter cette décision du gouvernement.»

Par Abdoulaye Bah et Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee