Economie et société

Fête de ramadan : La viande de bœuf intouchable !

single-image

Ce samedi, veille de la fête de fin du ramadan, des prix ont presque grimpé dans les marchés. La viande est devenue la vedette de la surenchère. Il y a quelques jours, un kilogramme de viande se vendait à 42.000fg à l’abattoir. Depuis hier vendredi, il passe à 45000 fg à l’abattoir. Les bouchers aussi le revendent à  50.000fg. Une situation que déplorent les ménages. Un boucher interrogé sur cette flambée des prix a planté le décor

«  Il y a quelques jours à l’abattoir, on pesait la vache pour deux personnes et on nous vendait le kilo de viande à 42.000fg. Pour acheminer cette viande à nos lieux de vente, on payait 20.000fg aux motards. Mais, depuis hier, à l’abattoir, on pèse là vache toute entière pour une seule personne et on vend le kilo à 45.000 fg. Pour acheminer cette viande aussi à nos lieux de vente, on paye 50.000 fg aux motards contrairement aux prix habituels. Nous aussi à notre tour, on revend le kilo de viande à 50.000fg » a-t-il fait savoir.

Sory Keïta, client rencontré à l’abattoir déplore cette situation qui pourrait s’expliquer, selon lui, par la pandémie.

« Il y a effectivement une augmentation. Ce n’est pas normal. Au contraire, on devait baisser les prix pour permettre aux plus démunis d’avoir accès à la viande à l’occasion de la fête de Ramadan. Mais, ce n’est pas tellement grave parce qu’il y a aussi le transport qui a augmenté à cause de la pandémie. Donc, on ne peut pas tellement en vouloir aux commerçants, c’est lié aux circonstances » dit-il. Sory Keïta, demandent aux citoyens d’accepter cette réalité et de ne pas en faire un problème.

«Je lance un appel à tous les citoyens, celui qui consiste à comprendre la situation. Transporter les bœufs de l’intérieur jusqu’à Conakry, le prix a augmenté, donc les citoyens n’ont qu’à comprendre que c’est circonstanciel. Ca va passer, ce n’est pas la peine d’en faire un problème » dit-il.

Les citoyens guinéens vont célébrer cette année la fête de Ramadan dans un contexte très particulier.  Bonne fête de l’Aïd El fitr à tous les fidèles musulmans de Guinée et d’ailleurs.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes