La fête de l’aïd El fitr ou fête de ramadan marque la fin du jeûne musulman. Cette année, le fidèles sont privés de la prière collective de fête par coronavirus. Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique et imam de la mosquée de Koloma est revenu sur le caractère sain de cette fête de réjouissance.

« C’est un jour non seulement de réjouissance, mais aussi un jour où Allah affranchit ses serviteurs et les inscrits parmi ceux qui iront au paradis. Voilà pourquoi le Prophète Mohamed P.S.L nous enseigne ceci : C’est un jour où on doit  invoquer Allah ou implorer son pardon. Donc, c’est extrêmement important ce jour. Il faut non seulement se réjouir, mais aussi préparer beaucoup de nourritures. Pour la famille, les voisins et surtout les pauvres » a-t-il dit.

Coronavirus va certes impacter cette fête regrette ce chroniqueur.

« Nous ne pourrons pas nous réunir dans les lieux publics pour faire cette prière collective. Donc, c’est vraiment triste et déplorable. Mais, on ne peut que nous remettre à la volonté de Dieu. Puisque c’est Dieu qui l’a voulu ainsi. Aussi, on sait, on avait l’habitude de nous réunir en famille, de nous promener, d’aller rendre visite aux parents et amis. Donc, tous cela  ne sera pas possible » déplore-t-il.

Cette  prière de l’aïd El Fitr n’est pas obligatoire soutient cet homme religieux. Il explique les méthodes pour s’acquitter de ce devoir religieux.

« Même si c’était en public, si vous participez à la prière, en tout cas, vous avez beaucoup de récompenses. Si vous ne participez pas, Dieu ne vous reproche rien. Puisque la prière est surérogatoire” indique-t-il. Il s’agit de prier deux rakats. Mais, seulement la seule différence, c’est les takhbirates. Avant de commencer la première rakat, il faut lire 7 takhbirates y compris takhbiratoul ikhram. Ensuite, lire al fatiah et la sourate Al ahlâ. Pour la seconde fois, il faut prononcer 6 takhbirates y compris la takbiratoul intikhal. Ensuite, lire la Fatiha et la sourate Al khachia » a-t-il expliqué.

A la question de savoir pour celui qui ne mémorise pas ces sourates quoi doit-il faire. Cet imam répond « On peut réciter les sourates qu’on mémorise » a-t-il fait savoir.

Oustaz Mohamed Ramadan invite les fidèles musulmans à célébrer la fête en respectant les consignes données par les autorités sanitaires

« Il faut faire beaucoup de prières et implorer le pardon de Dieu pour qu’il nous débarrasse de cette salle maladie » conseille-t-il.

Enfin, cet imam invite les personnes nanties à venir en aide aux pauvres et aux nécessiteux et à ne pas accepter de commettre des pêchés le jour de la fête. « Il ne faut pas abandonner les bonnes habitudes adoptées pendant le mois de ramadan pour se livrer à des débordements » recommande ce sage

  Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.info