À l’image des autres mosquées de la capitale, celles du quartier Kipe 2 ont ouvert leurs portes pour la prière de la fête de tabaski. Les fideles étaient très contents de se retrouver après huit mois de séparation. El Hadj Abdoulaye Sow, l’imam délégué  de la ligue islamique nationale a dirigé la prière.

Le gouvernement a été représenté dans cette mosquée par l’ancien ministre d’état de l’hôtellerie et du tourisme Thierno Ousmane Diallo. Ca été une belle prière, dans la foi. Les fidèles ont prié pour la lutte contre coronavirus. Ils ont prié Dieu d’éradiquer coronavirus. Pour permettre aux fidèles de reprendre le chemin de la mosquée, la maison de Dieu.

« Seule la prière peut nous aider à éradiquer coronavirus. C’est pourquoi, je prie les autorités à ouvrir les mosquées » a dit Aliou Baldé, un fidèle.

Dans la quasi-totalité des mosquées de Conakry, hier, après la prière, les fidèles ont prié les autorités d’ouvrir les mosquées pour que les prières collectives contre coronavirus (bien sûr, dans le respect des règles barrières) soient intensifiées partout dans le pays.

« Les autorités disent avoir fermé les mosquées parce que ce sont des personnes âgées, donc, vulnérables qui vont dans les mosquées. Mais, elles oublient que dans la maison de Dieu, le fidèle musulman n’est protégé nulle part comme dans les mosquées. Que les autorités laissent les fidèles musulmans et chrétiens reprendre le chemin des lieux de culte. Pour implorer la grâce de Allah contre cette maladie » a dit Safayou Diallo,

Par Bachir Baldé depuis Kipe 2 pour couleurguinee