En marge de son séjour à Kankan, où il a rencontré les 42 militants du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), arrêtés à N’zérékoré après les violences qui ont émaillé le double scrutin du 22 mars dernier, Me Salifou Béavogui, un des avocats de ce front, s’est exprimé sur le dossier concernant, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè. Selon lui,  le responsable des actions et des antennes du FNDC, pourrait bénéficier d’une liberté provisoire le lundi.

Oumar Sylla connu sous le sobriquet de Foniké Menguè, est un responsable du Front National pour la Défense de la Constitution. Il a été enlevé dans la matinée du vendredi 17 Avril 2020, par des agents cagoulés, puis conduit en lieu tenu secret avant de se retrouver à la maison centrale de Coronthie dans la Commune de Kaloum.

Selon Me Salifou Béavogui, un des avocats du FNDC, son client, Oumar Sylla, pourrait bénéficier d’une liberté provisoire « Oumar Sylla dit Foniké est une figure de proue de la lutte que le FNDC est en train de mener. Le 17 Avril, il a été interpellé et mis en prison, le dossier est devant un cabinet d’instruction. Nous sommes en train de nous battre pour qu’il soit libérer, parce que c’est un innocent. Le lundi à venir, une audience est prévue à la cour d’Appel de Conakry pour examiner sa demande de remise de liberté, parce qu’au cours de la première audience, le président de la deuxième chambre de contrôle, avait renvoyé la question devant la chambre elle-même. Nous avons confiance que là également, c’est un dossier vide, comme celui des 42 militants du FNDC de Nzérékoré. Je plaide leur innocence et je pense que Foniké Mengue pourrait être libéré le lundi, parce que la loi ne lui permet pas d’être en détention » A-t-il confié à la presse.

Pour rappel, les charges qualifiées de communication et diffusion de fausses informations sont celles qui sont retenues contre cet activiste de la société civile.

Par Mariama Tata Diallo pour Couleurguinee.info