A moins de 24 heures du lancement officiel de la première épreuve du baccalauréat unique session 2020, l’heure est aux derniers réglages dans les établissements, pour les encadreurs, et dans les quartiers, pour les candidats.

Mamady Sidiki CAMARA, le chargé de la communication du MENA a mis l’occasion à profit ce lundi pour dévoiler les dispositions prises pour la réussite de cet examen.

« Tout est en place dans la mesure où ce qui est nécessaire pour le déroulement du baccalauréat se trouve déjà sur place. Nos représentants, nos structures à la base sont également mobilisées. Nous n’avons également pas de doutes pour la réussite de cet examen national » commente-t-il

Des craintes subsistent cependant à cause de coronavirus dans le pays. Mais, lui ne panique pas
« Notre département a pris toutes les dispositions avec les ministères amis: le ministère de la santé en l’occurrence pour que les candidats et les encadreurs qui se déplaceront soient sécurisés du point de vue santé » soutient-il

Des responsables d’établissement scolaire à Kankan sont accusés d’avoir retiré 5.000GNF à chaque candidat comme prix de la carte d’examen. Mamady Sidiki CAMARA fait une mise au point à cet effet.
« Pour ce qui est de Kankan, aucune carte n’a été donnée à un candidat moyennant 5000GNF. Plutôt, je pense que ceux qui ont donné leur accord pour que le proviseur puisse les aider à aller plastifier les cartes, il y a quelques frais qui étaient liés à cette plastification. A Kankan quand on a demandé aux autorités, les responsables n’ont pas reconnu ces faits » argue-t-il.


Le baccalauréat session 2020 compte 96.461 candidats dont 36.152 filles a annoncé cet encadreur.

Par Abdoul Karim Barry pour couleurguinee.info