Actu

Guinée : Des écoles prennent des dispositions contre les manifestations politiques et sociales

single-image

Les manifestations récurrentes en Guinée perturbent le calendrier scolaire. Cette perturbation a des conséquences sur le niveau des élèves. Au collège de Kipé, encadreurs et enseignants disent avoir pris des dispositions pour soigner ce dysfonctionnement des cours durant les manifestations

  1. Traoré Fodé Abdoulaye Fatoumata, le principal du collège Kipé situé dans la commune de Ratoma, exprime ses inquiétudes

« Les manifestations surtout d’ordre politique ont toujours des conséquences sur le processus d’apprentissage parce qu’elles créent un dysfonctionnement pédagogique. Nous sommes obligés parfois de laisser les élèves rentrer chez eux pour éviter de prendre des risques. Les enseignants qui logent ou doivent traverser les quartiers chauds de la capitale sont parfois contraints de rester à la maison. Pour rattraper les cours perdus, nous avons pris des dispositions d’ordre pédagogiques à savoir, organiser des cours de rattrapages au niveau des élèves, bien sûr en sensibilisant les professeurs parce qu’ils ne sont pas à la base de ces perturbations »

M. Paul Bataus Sandis, Professeur de Mathématiques dans ce même établissement dit qu’il ne prendra aucun risque pendant les manifestations « Moi, Je quitte Sanoya, je dois traverser la Route le prince avant d’arriver à l’école. Avec la peur, quand il y a manifestation, je ne viens pas. J’ai déjà signalé cela à tous mes chefs et ils m’ont donné leur feu vert parce qu’en cas de cas, c’est moi qui perd. Même si tu viens, tu ne trouveras pas la moitié de la classe, même pas 10 élèves. Je suis en retard dans mes programmes. Nous programmons les enfants soit les week-end ou les jours de repos pour des cours de rattrapage »

Ces encadreurs et enseignants invitent les acteurs politique à privilégier le dialogue pour sortir la Guinée de cette impasse politique qui n’a que trop duré et qui a un impact négatif sur le déroulement des cours. Ce qui conduit, ont-ils fait remarquer, à un échec de beaucoup d’élèves aux différents examens nationaux.

Par Mariam Diallo pour couleurguinee 

Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

Articles Connexes