Ce mardi 26 mars, des gendarmes ont mis le feu à des bicoques occupées par des guinéens et des ressortissants léonais. C’est précisément ces maisons de fortunes  situées sur l’emprise de l’hôtel Petit Bateau. Les agents des forces de maintien de l’ordre ont procédé à un déguerpissement musclé dans la journée.

Les occupants qui ont tenté de résister ont été molestés. Puis, impuissants, ils ont assisté au spectacle du feu sur ces abris. Certains n’ont pas eu le temps de sortir leurs biens. Ces habitants déguerpis à coup de feu et de matraques se disent surpris même si des gendarmes rétorquent qu’ils ont été prévenus depuis la semaine dernière. Les plus touchés dans cette opération sont des léonais. On dit que c’est des pécheurs et des artisans de petits métiers qui n’ont pas où aller et qui se retrouvent aussi à la belle Etoile, comme les ex habitants de Kaporo rails.

                                                                            Abdoulaye Bah à Kaloum pour couleurguinee